Quels légumes ne doivent pas être plantés ensemble ?

Quelle est la meilleure façon d’économiser de l’argent sur les semences lorsque l’on débute dans la culture de légumes ? Je suis sur le point de commencer ma première année de jardinage et j’aimerais savoir ce qui peut me faire économiser de l’argent !

Cultiver sa propre nourriture est l’une des choses les plus gratifiantes que l’on puisse faire pour soi-même et pour la planète ! Mais nous savons tous qu’il faut du temps, des efforts et de l’engagement pour cultiver nos propres aliments, alors pourquoi ne pas essayer de rendre les choses plus faciles ? En utilisant des semences biologiques préplantées, vous pouvez éviter de nombreux tracas liés à l’installation et à la plantation du jardin et récolter les fruits dès le départ !

Vous pensez peut-être :

“Ce n’est pas exactement comme ça que j’avais prévu de faire les choses…”

mais croyez-moi, les avantages en valent la peine ! Voici trois raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’acheter vos plantes en vrac.

Associations de plantes au jardin : la technique du compagnonnage

Pour beaucoup, le jardinage ne se limite pas à cultiver ses propres légumes ou fleurs (même si c’est une grande partie du travail). C’est aussi prendre soin de l’environnement qui vous entoure et de votre production alimentaire, ce qui implique souvent l’utilisation de compost, d’engrais vert, de lutte naturelle contre les parasites, etc., le tout sans avoir recours à des produits chimiques et synthétiques, notamment en ce qui concerne les engrais et les pesticides !

Alors, qu’en est-il de la culture associée ? Quels sont les avantages de cette méthode ? Tout d’abord, elle est naturelle et biologique – pas d’additifs chimiques méchants ici ! D’autre part, le jardinier n’a pas besoin d’acheter des engrais coûteux, car les associations de plantes le font pour lui, en fournissant des nutriments à partir de leurs racines dans le sol où ils peuvent être utilisés par d’autres plantes ! Et enfin, vous n’avez pas besoin de désherber autant, car certaines plantes attirent les nuisibles loin des autres, ce qui fait qu’ils ont moins de chances d’être mangés !

Avant de commencer, jetons un coup d’œil aux différents types de compagnons, afin que vous sachiez à quoi vous attendre :

Les plantes qui se complètent : Ces deux plantes pousseront bien ensemble car elles s’entraident, soit en se pollinisant mutuellement, soit en attirant des insectes bénéfiques comme les coccinelles ou les syrphes.

Quelques exemples d’association de plantes au jardin

Tomates + basilic + ciboulette = délicieuse sauce tomate ! Concombre + basilic = excellente salade fraîche ! Betteraves + aneth = délicieux cornichons !

N’oubliez pas d’acheter une bonne paire de gants de jardinage lorsque vous faites vos courses de légumes ! Ils sont nécessaires pour manipuler toutes sortes de plantes et d’outils en toute sécurité et aussi pour garder vos mains libres de toute saleté pendant la récolte de vos produits ! Si vous n’avez pas de gants de jardinage, vous pouvez toujours utiliser des gants en latex ou en caoutchouc !

Pourquoi cultiver plusieurs variétés dans son potager ?

La réponse est simple : la variété augmente la productivité et la diversité de votre potager est une garantie contre les problèmes de maladies ou de parasites, qui seraient autrement difficiles à prévenir avec un seul type de légume !

Les premiers légumes de la saison doivent être plantés le plus tôt possible après fin mars/début avril (dans le sud), lorsque les températures ont suffisamment augmenté pour que les semis puissent germer correctement et avant que le temps ne redevienne chaud et humide (voir ici). Si vous avez la chance d’habiter à proximité d’une serre, vous pouvez également démarrer les graines à l’intérieur à cette période de l’année si vous le souhaitez, bien que cela ne soit pas toujours nécessaire, surtout si votre espace de jardin est bien éclairé pendant la journée et bénéficie d’une bonne ventilation en été (il peut être plus pratique de démarrer les graines à l’extérieur lorsque les jours deviennent plus longs et plus chauds). Nous préférons le semis direct en plein air car nous trouvons qu’il est plus facile de contrôler le rythme de croissance des semis sans avoir à s’en occuper en permanence ; en outre, le fait de commencer les graines tôt permet d’éviter tout stress thermique excessif pendant la phase végétative, qui peut endommager les plantes.

D’autres associations à faire, notamment avec des fleurs et des fruitiers

Fraise et melon : ces deux fruits ont un goût et une forme similaires et poussent bien ensemble car ils peuvent être plantés l’un à côté de l’autre sans problème de concurrence ou d’ombre (ceci est valable pour tous les types de plantes). Ils aiment le même sol et peuvent être combinés dans des plates-bandes, des bordures et des conteneurs, mais faites attention à ne pas mélanger différentes variétés dans une plate-bande ou une bordure, car cela pourrait entraîner une pollinisation croisée indésirable qui pourrait affecter votre rendement de manière négative !

Fraise et céleri : Le goût et le parfum de ces deux plantes sont très similaires et le céleri est bon pour protéger les fraises du gel et des ravageurs tels que les pucerons, les aleurodes et les altises, tandis que les fraises sont bonnes pour attirer les abeilles et les papillons vers le céleri et ainsi augmenter la pollinisation de ce dernier ! Ces deux plantes sont de parfaits compagnons dans les massifs, les bordures et les conteneurs, à condition de ne pas essayer de les placer trop près les unes des autres pour éviter les problèmes de fécondation croisée.

Pourquoi faire des associations de légumes et de plantes ?

C’est parce qu’ils ont des propriétés différentes qui se complètent et les font fonctionner mieux ensemble que s’ils étaient utilisés individuellement !

Un bon exemple de cela est la combinaison de la laitue avec des pois ou des carottes : La combinaison de ces deux légumes, en particulier la laitue et les carottes, s’est avérée plus efficace contre les pucerons que l’utilisation de l’un ou l’autre séparément (1). D’autre part, on dit que les petits pois aident à protéger les radis des maladies (2). Tout dépend donc de ce qui vous convient le mieux, mais il est fort probable qu’il y aura toujours un avantage à combiner certaines familles de légumes, comme les légumineuses avec les racines, ou les brassicas avec les légumes à feuilles, par exemple (3).

Vous pouvez également combiner des herbes et des épices, ce qui s’est également avéré accroître la productivité en améliorant la croissance des plantes et en augmentant la teneur en nutriments (4). Les épices peuvent également stimuler le système immunitaire, ce qui aide les plantes à lutter contre les maladies (5).

Enfin, vous pouvez combiner des fruits avec des légumes, et même avec des fleurs.

En conclusion

Planter son propre jardin est une expérience enrichissante. Cela peut prendre un peu de temps, mais dès que vous commencez à apprécier

Une “plantation d’accompagnement” consiste à faire pousser des plantes ensemble dans l’espoir que chacune d’entre elles profitera à l’autre et se soutiendra mutuellement.

Le jardinage doit toujours être pratiqué avec des outils et des équipements que vous pouvez utiliser correctement et en toute sécurité.

La réponse à la première question est la suivante : la variété dans les graines peut être beaucoup plus facile à cultiver que dans une plante individuelle. Si vous disposez d’une gamme de semences (de différentes tailles/couleurs/variétés), elles seront plus faciles à cultiver.

Nous avons tous entendu parler des fruits sucrés et juteux, délicieux à manger et à boire. Nous savons tous que plus on en mange, plus on s’améliore, mais nous nous demandions à quel point c’est mieux que trop ? Est-ce que tu as un avantage sur ton ami si tu manges plus de fraises ?

Si elles sont bien mélangées, les laitues et les petits pois ou les carottes peuvent constituer une solution efficace ! D’autres combinaisons de légumes peuvent être utiles dans des circonstances particulières !

Laisser un commentaire