Quel arbre pour mon jardin ?

Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’un arbre est une présence permanente dans le paysage, même s’il n’est pas très haut, donc choisissez toujours une espèce avec une bonne forme qui s’intègre bien au reste du jardin ! Il doit s’adapter aux conditions de son environnement : soleil, ombre, humidité, vent, etc., ainsi qu’au climat de votre région, car il est plus exposé que les autres arbres en hiver et au printemps, lorsque les gelées sont fréquentes dans les climats nordiques (vous pouvez aussi planter l’une de nos nombreuses variétés naines). Les photos suivantes montrent trois exemples de différents types de jardins, mais il en existe bien sûr de nombreux autres, en fonction de vos préférences et du type de jardin que vous souhaitez créer.

Près de 1,5 % des arbres remplacés chaque année pour raison de sécurité

dans ce cas, la chute de débris et le vandalisme?et non pour des raisons esthétiques, car la présence d’arbres est un élément important de notre paysage urbain, qu’ils soient plantés ou naturalisés ?

Comment comprenons-nous le monde ? Quelles sont les règles qui régissent son organisation ? L’observation de la nature nous donne des indices, mais comment les extraire d’une telle complexité ? Comment savoir si ce que nous voyons est fiable, sans se laisser séduire par les illusions de la perception ? Afin de trouver des réponses à ces questions, les scientifiques du Laboratoire de Sciences Cognitives UMR7175 ont développé une nouvelle façon d’analyser les données : la Théorie Computationnelle de Test d’Hypothèse (CHT). Basée sur les principes fondamentaux de l’inférence bayésienne, la CHT a déjà permis des avancées majeures dans plusieurs domaines, dont l’étude du comportement humain, mais elle fournit également des outils puissants pour étudier les phénomènes cognitifs, en particulier la représentation des lois physiques et des régularités dans l’esprit et le cerveau, à l’heure où les modèles sont de plus en plus utilisés pour expliquer ces phénomènes.

Le Plan Arbre et ses 170 000 plantations

Voyons si nous pouvons y arriver !

Cette fois, nous allons partager avec vous quelques conseils pour planter votre propre arbre !

1) Choisissez un bon emplacement

Choisissez un endroit ensoleillé et bien drainé où il n’y a pas de grosses pierres ou de racines qui poussent dans le sol (la composition du sol a une influence sur la croissance des arbres).

Nous vous recommandons d’utiliser une perceuse pour creuser le trou, car elle permet d’obtenir un trou plus grand qu’en utilisant uniquement une bêche ou une truelle, réduisant ainsi le risque de compaction du sol qui ralentirait le développement du système racinaire de l’arbre et de l’arbre lui-même (voir le point 2 ci-dessous !).

Vous pouvez planter n’importe quel type d’arbre à n’importe quel âge (des semis aux arbres adultes) mais si vous souhaitez que votre arbre pousse rapidement et ait de nombreuses branches, nous vous recommandons de planter les jeunes arbres lorsqu’ils ont environ 5 ans ou plus, afin que leurs racines puissent s’étendre et atteindre plus facilement le niveau du sol du site.

Cela permettra également de réduire le nombre d’années avant qu’ils ne commencent à porter des fruits ou des fleurs ou à créer de nouvelles pousses pour se nourrir (feuilles, noix, fruits, etc.).

2) Assurez-vous que le trou est suffisamment grand pour que l’arbre y soit planté, mais pas trop !

Un trou trop grand peut provoquer un engorgement, ce qui entraîne la mort de l’arbre. Veillez donc à ce que le trou soit suffisamment profond pour que les racines de l’arbre puissent atteindre le fond du trou (environ 30 cm devraient suffire). Si possible, plantez l’arbre avec sa motte intacte, c’est-à-dire en laissant la plus grande partie de la motte exposée après la plantation, afin que l’arbre puisse “pousser dans” ce matériau, ce qui lui permettra d’établir ses racines plus efficacement, ce qui signifie un développement plus rapide des racines de l’arbre et donc une croissance plus rapide de l’arbre et de ses feuilles, branches et fruits ou fleurs (noix).

3) Le moment de la plantation est essentiel !

Les arbres ont besoin de démarrer dans un environnement relativement exempt de gel et de froid, alors assurez-vous que le sol a été correctement préparé et qu’il est chaud et humide avant de les planter.

Comment Paris protège ses arbres ?

La santé des arbres

Chaque année, les agents forestiers de la Ville de Paris visitent tous les parcs, squares, bords de route, boulevards et autres lieux publics où des arbres sont plantés ou cultivés, afin de vérifier la santé de ces arbres et de tenir un registre de leur croissance dans le temps afin de mieux comprendre comment ils se développent et grandissent au cours des différentes saisons de l’année et dans différentes conditions climatiques. Ils s’assurent également qu’ils sont correctement taillés afin de maintenir leur santé et leur apparence, et ils fournissent une assistance si nécessaire, notamment :

  • L’enlèvement du bois mort ou des branches qui peuvent causer des dommages ou bloquer les drains ;
  • La réparation des arbres endommagés par la tempête ou le vent ;
  • l’enlèvement des plantes mortes et des mousses qui poussent sur les troncs et les branches des grands arbres ;
  • vérifier si les arbres sont atteints de maladies ou de parasites ;
  • Signaler tout nouveau cas de maladie au Service de Santé Publique (SSP) local ;
  • Suivre et enregistrer l’évolution de la santé des arbres dans le temps.

Les arbres en chiffres

La capitale française compte désormais 2 millions d’arbres !

L’objectif : rendre Paris encore plus belle et plus agréable pour tous les habitants en plantant 1 million d’arbres sur les espaces publics, rues, places, parcs, jardins et propriétés privées entre 2020 et 2030, selon les premiers plans annoncés en 2016 par la mairie de Paris sous l’égide de la maire de Paris Anne Hidalgo, du président du conseil d’administration du conseil général (le conseil municipal) de Paris Christophe Najdovski, ainsi que de celui du secrétaire général de l’environnement, de l’énergie et du développement durable Jean-Louis Missika et de l’adjoint au maire chargé de l’urbanisme, du logement et de l’aménagement du territoire David Belliard, qui ont signé le contrat avec la société de plantation d’arbres (TPC).

En 2017, les Parisiens bénéficient déjà de nombreux avantages de ce projet : augmentation de la qualité de l’air, amélioration de l’esthétique et de la santé urbaine, réduction des émissions de CO2, meilleure isolation phonique, meilleur drainage naturel et biodiversité accrue.

Les arbres dans les jardins privés

Ils ne doivent pas dépasser 3 mètres de hauteur, 2 mètres pour les arbres de rue (y compris ceux du domaine public). Les arbres de rue doivent être maintenus exempts de branches mortes, de broussailles, de feuilles et de déchets et ne doivent pas obstruer les chemins piétonniers ou les ouvertures de drainage, les emplacements de stationnement ou autres voies d’accès ; ils doivent être plantés dans des zones où il n’y a pas de risque de dommages aux services publics ou autres infrastructures telles que les lignes électriques, les câbles, les égouts et les conduites d’eau ; ils doivent être protégés contre le vandalisme, le vol, les dégradations et les graffitis ; ils doivent être régulièrement entretenus pour garantir leur santé et leur apparence, notamment par la taille du tronc ou des racines, l’élimination des parasites, l’élagage, la fertilisation et l’arrosage.

Les arbres des trottoirs : ils ne doivent pas bloquer les voies de circulation ou les passages pour piétons ; ils ne doivent pas créer d’obstacle à l’accès aux propriétés adjacentes ; ils doivent être taillés de manière à préserver l’attrait esthétique de la zone et à éviter une croissance excessive qui pourrait avoir un impact sur les propriétés adjacentes ou sur le mobilier urbain, l’éclairage ou la signalisation ; les arbres plantés sur la voie de droite d’une route à deux voies doivent être plantés à moins de 20 m de la bordure du trottoir.

En conclusion

Si vous souhaitez faire pousser un ou plusieurs arbres pour votre jardin, choisissez l’espèce qui s’intègre le mieux à son environnement.

Tree of Life en anglais

Planter un arbre est une activité simple, mais très importante.

Faites pousser les jeunes plants dans une pépinière sur un banc de serre (dans un environnement relativement exempt de gel et de froid) pendant 14 jours avant de les planter dans les trous ou les pots. Veillez à ce que les trous soient profonds de 30 cm et pas trop grands !

La Ville de Paris fournit les informations accessibles sur cette page dans l’intérêt public. Elles ne sont données qu’à titre d’information et sont conservées à ce titre sans responsabilité à l’égard des intérêts de toute personne.

Ce plan a été initié au début des années 2000 pour devenir le premier pacte mondial de plantation de villes et d’arbres. L’objectif était également de rendre Paris plus sain en réduisant les gaz à effet de serre.

Il est recommandé de protéger les arbres de rue contre le vandalisme, le vol et les dommages en les éloignant des trottoirs et autres zones piétonnes.

Laisser un commentaire