Noyer : où le planter, entretien, feuilles mortes

Le noyer est un bel arbre fruitier qui offre son lot de noix à l’automne et décore votre jardin tout au long de l’année avec sa belle forme arrondie et ses grandes feuilles qui se teintent d’un rouge éclatant en automne et au début de l’hiver.

Comment cultiver des noix :

Les noix sont un excellent choix pour le jardin car elles poussent rapidement, sont faciles à entretenir et produisent des fruits savoureux en abondance chaque automne et chaque hiver (voir photos). Ils peuvent également être cultivés comme plante ornementale et constituent un joli ajout à tout jardin ou paysage au printemps lorsque leur feuillage vert vif se transforme en une riche nuance de rouge ou même de violet plus tard dans la saison (voir photo ci-dessous).

Un noyer en bonne santé a besoin de plein soleil, d’un sol bien drainé et d’une fertilisation régulière.

1) Avant de décider si vous allez essayer de sauver une plante et la faire repartir, cherchez des signes de vie

A-t-il un bourgeon ? Des feuilles vertes ? Et un ou deux bourgeons ? Regardez le bord des feuilles à l’endroit où elles rejoignent la tige et voyez s’il y a des trous ou des fissures par lesquels l’humidité pourrait passer. Il n’est pas toujours facile de dire si une plante est simplement fatiguée ou morte, mais si vous prenez ces petites mesures, vous pourrez peut-être l’aider à se remettre d’un revers majeur comme une pluie trop abondante ou un gel hors saison qui est sorti de nulle part et a tué tout ce qui se trouvait sur son passage !

2) Le sol est-il humide ? Y a-t-il des zones humides ?

Une plante en pot qui est restée sur le comptoir de la cuisine pendant des mois sera probablement sèche parce que rien n’a été fait pour l’arroser lorsqu’elle a été mise en vente ! Un pot qui est resté longtemps à l’extérieur dans un endroit ombragé peut être devenu très sec à cause de la chaleur du soleil, surtout pendant les périodes les plus chaudes de l’année ! Essayez de vérifier l’humidité du pot avant d’essayer de le sauver, et n’oubliez pas de regarder sous le feuillage ainsi qu’en surface ! 3) Que sentez-vous ? Vous pouvez généralement savoir si une plante est en difficulté grâce à son odeur – si elle sent vraiment mauvais, elle est probablement déjà morte.

3) Ne négligez pas l’apport de nutriments quand cela s’y prête

Cela semble évident mais il ne faut jamais négliger d’arroser vos plantes au moins une fois par semaine ! Si vous le faites, elles risquent de se flétrir, de se dessécher et même de mourir avant l’heure, même si elles sont bien nourries ! Arrosez toujours la plante d’abord avec de l’eau fraîche puis avec de l’eau distillée, afin d’éviter que le sel contenu dans le sol ne soit absorbé par les racines de la plante et ne leur nuise ! 

4) Est-il possible de trouver mon propre fournisseur de plantes d’intérieur à Paris ?

Il faut savoir qu’en France, il existe plusieurs fournisseurs de plantes d’intérieur qui offrent une bonne qualité et des prix très attractifs, même pour ceux qui ont l’œil sur la qualité ! Il vous suffit de consulter notre sélection de plantes d’intérieur françaises : 

 5) Quelle est la différence entre un cactus et une succulente ?

Un CACTUS est une plante à feuilles persistantes, tandis que les SUCCULENTES sont des plantes vivaces (elles reviennent chaque année). 

6) Puis-je acheter des plantes d’intérieur en ligne ?

En fait, on peut trouver de nombreux magasins en ligne qui vendent des plantes d’intérieur.

4) La luminosité est un autre point à considérer pour sauver sa plante

La vie de la plante ! Une ampoule à haute luminosité peut brûler les plantes si elles ne sont pas acclimatées au changement d’environnement lumineux, et aussi si l’ampoule n’est pas allumée assez longtemps pour que la plante s’acclimate au niveau d’éclairage plus élevé et peut provoquer le jaunissement/brunissement des feuilles, surtout en hiver lorsque les températures descendent en dessous de 50°F).

Assurez-vous de faire vos recherches avant d’acheter une ampoule de rechange ; certaines ampoules sont meilleures que d’autres pour différents types de plantes, il est donc préférable de demander conseil à quelqu’un qui s’y connaît (comme un électricien, etc.). De même, n’achetez pas plusieurs ampoules à la fois – chacune d’entre elles ne doit être utilisée que pendant 3 mois à la fois, sinon vous vous retrouverez avec une maison entière remplie d’ampoules dépareillées et cela deviendra un véritable casse-tête de les trier toutes lorsque le moment sera venu de les remplacer à nouveau (ou pire encore, vous commencerez à réaliser qu’il y a quelques ampoules qui n’ont pas été remplacées du tout !) 

5) Si vous utilisez une ampoule CFL, vous pouvez consulter notre article sur les ampoules CFL ici :

6) Si rien n’arrive à sauver la plante, laissez tomber… et compostez-la !

Vous ne pouvez pas abandonner une plante ! Elle est peut-être en danger de mort, mais il existe des moyens de la faire revivre : 

7) Donnez à la plante suffisamment d’eau –

La première chose à faire pour sauver une plante est de lui fournir suffisamment d’humidité pour que les racines puissent l’absorber et en faire pousser de nouvelles (par exemple, en utilisant un système d’irrigation goutte à goutte). 

8) Gardez-la au chaud –

De nombreuses plantes succulentes ont besoin d’un environnement très chaud pour survivre pendant les mois d’hiver (ou du moins elles en avaient besoin autrefois !). Un radiateur placé près de la plante pourrait l’aider à mieux s’adapter à ce changement de saison, surtout si vous la gardez à l’intérieur pendant l’hiver. 

9) Sortez-la de la lumière directe du soleil –

Certaines plantes ont une plage de tolérance au soleil qui varie selon les espèces et les individus d’une même plante

Rôle de la juglone

La juglone est un précurseur important dans la synthèse des pigments anthocyaniques rouge vif que l’on trouve dans les fruits tels que les fraises, les framboises, les myrtilles, les cerises, les raisins, les pommes, les poires et les prunes, et peut être détectée dans d’autres plantes également, notamment l’oignon et l’ail, à de faibles niveaux (0-5 ppm).

Rôle des jasmonates dans la défense des plantes ?

Une classe de molécules de signalisation appelées jasmonates (JA) est impliquée dans la médiation des réponses des plantes aux facteurs de stress biotiques tels que les agents pathogènes ou les herbivores, mais elle a également été impliquée dans les stress abiotiques tels que les blessures et la sécheresse En particulier, on a émis l’hypothèse que l’accumulation de jasmonates se produit pendant les blessures afin d’activer la résistance aux attaques des agents pathogènes. Les jasmonates sont produits à partir de l’acide linolénique par une oxydation catalysée par les enzymes LOX , puis convertis en formes biologiquement actives par les JASMONATE ZIMMERS (JAZs) dépendants de COI1/JAZ, qui interagissent avec le coactivateur transcriptionnel TPL pour induire la transcription de gènes liés à la défense.

En conclusion

Le noyer est un arbre à feuilles persistantes, également connu sous le nom de Juglans major, communément appelé en anglais butternut tree, Pterocarya crenatoflora ; en espagnol macadaranga, Juglans regia ou simplement el macadaranga ; en hongrois aranycsáv, et en italien amezzana. Le noyer est originaire du Croissant fertile, où il a évolué. Son aire de répartition à l’état sauvage comprend le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Europe du Sud-Est et l’Asie du Sud.

Les noix sont cultivées de la même manière que tout autre arbre fruitier. Elles ont besoin d’engrais, d’une taille régulière et d’un bon sol. Ils arrivent à maturité à la fin de l’automne, mais ils peuvent être pollinisés au milieu de l’été et la fructification est continue.

Si vous êtes témoin d’un accident avec une plante, faites quelques petits gestes pour l’aider. Vérifiez les pots sur la plante, et sentez la plante. Si vous ne vous sentez pas capable de l’arroser vous-même, appelez votre pépinière ou votre jardinerie locale ou votre détaillant en ligne.

Arrosez vos plantes !

Il existe plusieurs bons fournisseurs français de plantes d’intérieur. Dans cette section, nous en avons sélectionné quelques-uns

Les cactus ont de nombreuses caractéristiques uniques mais les succulentes peuvent être définies comme ayant une peau épaisse.

Beaucoup de gens préfèrent les plantes d’intérieur dans leur chambre car elles les détendent et leur donnent un sentiment de bien-être supplémentaire.

Les ampoules sont un élément important de l’éclairage domestique, car la lumière est souvent essentielle au maintien de la vie. Mais elles consomment de l’énergie à un rythme effarant. Même une ampoule halogène, qui est très efficace par rapport à une ampoule à incandescence, peut produire environ 2,4 watts à 9,2 watts selon le modèle.

Vous ne pouvez pas abandonner une plante ! Elle peut être en danger de mort, mais il existe des moyens de la faire revivre.

Lorsque vous arrosez une plante, vous lui fournissez de l’eau et les autres éléments dont elle a besoin pour rester en vie et en bonne santé.

Si vous connaissez vos succulentes à froid, cela pourrait être utile le jour le plus froid de l’année.

Certaines plantes ont une plage de tolérance au soleil qui varie selon les espèces et les individus au sein d’une même plante.

La juglone est un composé végétal qui est un intermédiaire dans la biosynthèse de l’anthocyanine, un métabolite secondaire des plantes.

Laisser un commentaire