Lexique

Nous regroupons sur cette page tout les mots et termes propre au monde du jardin et du jardinnage :

Adventices :

Les adventices sont les herbes sauvages. Les herbes qu’on appelle mauvaise herbe, par erreur, par méconnaissance. Les adventices sont les herbes présentes au jardin sans qu’on les ai invitées.

Aérobie :

Les aérobies sont les micro-organismes qui se trouvent dans la couche superficielle du sol du jardin. Ces organismes sont concentrés dans le premier centimètre du sol. Ils ont besoin d’air ou d’oxygène pour se développer.

Akène :

Les akènes sont des fruits sec qui ne s’ouvrent pas. La graine n’est pas attachée ou collée à son enveloppe. Comme l’Akène à ailette de l’érable ou bien encore, bien plus petite, l’akène de la fraise : (la petite graine dorée à la surface du fruit).
(D’autres orthographes : « achaine » ou « achène »).
> On parle d’Akène sur jaime-jardiner.com

Amendement :

Un amendement est un apport qu’on ajoute au sol pour accroitre ou renouveler sa capacité germinative. Cet apport peut être végétal ou minéral. On retrouvera généralement du compost, du sable, des cendres, de la corne…). Un amendement est en quelque sorte un engrais naturel.

Anaérobie :

Ce sont des micro-organismes qui se trouvent dans le sol, dans les couches plus profondes du sol. Ils utilisent l’oxygène présente dans les matières organiques présent dans le sol. Ces organismes, à l’opposé des Aérobies, n’ont pas besoin d’air.

Anthère :

L’anthère est la partie de l’étamine d’une fleur qui renferme le pollen.

Aoutée :

C’est la pousse de l’année. Se dit également pour semi-aoutée pousse (branche) de l’année en « bois vert » se transformant en bois, branche ligneuse.

Apiacées ou Ombellifères

Les Apiacées sont l’ancienne famille des Ombellifères. Elles sont reconnaissables aux fleurs en ombelles. On retrouve le persil, carotte, angélique, aneth, coriandre, cerfeuil, fenouil, céleri, panais… Ces plantes se reconnaissent à leurs fleurs en ombelles et elles ont des racines pivotantes.

Autogame :

Plante dont le pistil est fécondé par son propre pollen.

Autotrophe :

Se dit à propos des plantes qui possèdent la caractéristique de respirer d’une part, et d’autre part d’aspirer le gaz carbonique et de recracher de l’oxygène et aussi de produire du sucre et de la matière constituante des plantes.
C’est grâce à la photosynthèse que les plantes sont généralement vertes, et c’est cette photosynthèse qui leurs permet d’être autotrophe, et qu’elle produit sa propre matière organique qui permet sa croissance.

Bassiner :

Bassiner, c’est simplement arroser en pluie fine.

Bifère :

Plante ou arbre fruitier produisant 2 récoltes par an, dont les récoltes peuvent être plus difficiles, car les arbres sont plus exigeants en températures et aussi plus sensibles aux froids tardifs.

Billon :

C’est l’action de faire un réhaussement de terre, on dit également disposer la terre en dos d’âne. En fait il s’agit de répartir la terre de manière à former des lignes de terre plus haute, elle recevront les légumes. Quand aux lignes plus basses, elle seront réservée à votre passage. C’est une action qui peut être faite à la main, plus précisément à la bêche ou fourche-bêche, si la surface est petite. Un engin de type motoculteur pourrait être utile si la surface à travailler est importante.

Biodynamie :

La biodynamie est un type de culture qui considère les différentes implications de l’agriculture biologique et de l’environnement au sens large. Elle intègre de nouvelles techniques et peut aller jusqu’aux implications socio-économiques. La biodynamie se veut être une culture aux principes vertueux proches des cycles de la nature.
C’est une culture sans déchets, ils sont réutiliser dans la fertilisation des sols. C’est une culture qui respect les principes du vivant (sol). La biodynamie ce sont des cultures qui intègrent les particularités des plantes dans leur dimension médicinale, insecticide, apport minéraux pour enrichir les sols et améliorer les cultures pour apporter une alimentation saine aux hommes ainsi qu’aux animaux. il existe également une dimension des rythmes naturels de la vie et des astres, la culture en biodynamie respecte notamment les cycles lunaires.

Biologique – Bio

On parle ici de « Culture Biologique » ou d’agriculture biologique, c’est à dire une agriculture sans pesticides ni engrais chimiques. La culture Bio est de plus en plus considérée. Elle est vue aujourd’hui comme le prototype de la future agriculture durable. Durable un mot souvent galvaudé dans la bouche des agriculture productiviste comme le mot Responsable. Le bio a toujours été une culture d’innovations car ceux qui y ont consacré leur vie ont toujours placé l’observation du milieu en face de questionnements originaux pour tester puis déterminer leurs méthodes de culture. La Bio comme en lit parfois c’est la culture du vivant.

Bisannuelle (plante) :

Une plante bisannuelle est une plante qui accomplit son cycle sur 2 années :
• La plante développe ses racines, ses tiges et ses feuilles, son « appareil végétatif », puis en entre en sommeil pendant les mois d’hiver et plus largement les mois froids.
• Avec le printemps, la plante se développe là encore fortement, tiges, feuilles, puis fleurs ou fruits. En fin de cycle, la plante produit sa montée en graine et meurt.

Blanchir :

C’est une technique utiliser pour certaines cultures, endives ou asperges… Cette technique consiste à faire que les plantes ne reçoivent pas de soleil ou de lumière : On les place sous un film noir per exemple, ou bien on les recouvre de terre.

Bouillie Bordelaise :

La bouillie bordelaise est une préparation fongicide obtenue en neutralisant du sulfate de cuivre avec de la chaux éteinte. En fonction de la dose, elle peut avoir des effets sur les organismes vivants. En jardinage la bouillie Bordelaise est utilisée en soin préventif, juste avant le réveil végétatif en fin d’hiver ou en soin curatif notamment contre les maladies cryptogamiques (champignons)

Bouturer :

On bouture pour « multiplier ». L’action consiste à faire enraciner une tige, ou une racine, d’un premier sujet pour créer un deuxième sujet. voire aussi bouture aoutée (ou semi-aouté).

Bractées :

En botanique, les bractées sont des pièces florales, en forme de feuille mais faisant partie de l’inflorescence. L’ensemble des bractées s’appelle involucre. Par exemple, dans le cas de l’artichaut, les bractées sont des petites feuilles qui entourent les fleurs.

Brassicacées ou Bracicaceae :

C’est une famille de de légumes, appelée avant Crucifères, elle accueille tous les choux, les radis, les navets ou encore le cresson. Ce sont plantes potagères dont la particularité est de produire des fleurs avec 4 pétales en croix.

Bulbe :

Les bulbes sont de petites pièce végétales qui possèdent des racines. C’est à partir de ces bulbes que certaines plantes se développe leur tige. Elle ont un sens. généralement, elle possède une forme arrondie du côté des racines, et légèrement pointue là ou poussera la tige. Lors du repiquage, on mettra le côté racine vers le bas, et le côté pointu vers le haut.

Bulbille :

Petits bulbes.

Butter :

C’est l’action de relever la terre qui entoure une plante, pour la protéger du froid, pour maintenir les tiges droites, ou bien encore pour les blanchir.

Caïeux :

Les caïeux sont des petits bulbes qui se développent en périphérie du bulbe principal. Ils ne sont pas obligatoirement reliés aux racines. L’ail par exemple produit des caïeux.

Capitules :

C’est une forme d’inflorescence : plusieurs fleurs se forment au sommet d’un pédoncule commun.

Capsaïcine :

La capsaïcine est un molécule chimique de la famille des alcaloïdes, elle est un composant actif et irritant du piment. C’est ce qui donne au piment son « piquant » à la dégustation. ce composé est présent dans la totalité du fruit, il peut irriter la peau et les muqueuses.

Cion :

Voir scion

Climactérique :

C’est un fruit ou légume qui a besoin d’une phyto-hormone pour sa maturation : l’éthylène. Elle est associée avec une augmentation de la respiration cellulaire des tissus de ce fruit ou légume. C’est le cas des pommes, des bananes, des melons, des poires, des tomates…

Collet :

Le collet est la frontière entre 2 parties de la plante : C’est celle qui unit la partie sous terre, les racines, à la partie en dehors de la terre, les feuilles ou bien les tiges.

Cellulosique (paroi) :

Les plantes sont constituées de cellules recouvertes de cellulose. C’est ce qui leur permet de s’élever et de tenir droit, sans structure type squelette.

Condimentaire :

Le mot « condimentaire » signifie « assaisonnement » (traduction du latin : condimentum, ça c’est pour la caution intellectuelle 😉 ) donc toutes les plantes qui servent à l’assaisonnement des plats et des sauces…. Il y a de la confusion avec les plantes aromatiques, voire les fines herbes….

Une définition rapide dit : plante qui a pour propriété de relever le goût des aliments.

on distingue particulièrement ces familles botaniques : des Alliacées : ail, oignon, ciboulette, ciboule, échalote… des Apiacées : angélique, carvi, cerfeuil, fenouil, persil… des Lamiacées : mélisse, menthe, basilic, agastache…

Cordiforme :

En forme de coeur, par exemple quand on parle de feuilles, c’est le cas des feuilles des capucine, des agérates du Mexique.

Cotylédon :

Les cotylédons sont les toutes premières feuilles issue de la graine. C’est ce qu’on appelle le « germe » en vulgarisation.

Cordïforme :

Feuilles arrondies en forme de coeur.

Corme :

Un corme est un organe de réserve souterrain qui ressemble au bulbe mais qui est formé d’une tige courte, renflée et entourée d’écailles. Le corme est, au même titre que les bulbes, les tubercules et les rhizomes, un organe de réserve pour la plante. C’est ce qui lui permet de se développer et de se nourrir.

Corolle :

La corolle est l’ensemble des pétales d’une fleur.

Corymbe :

Le corymbe désigne en botanique une inflorescence simple, dans laquelle l’ensemble des fleurs se trouvent au même niveau. Comme dans le cas d’une ombelle où les pédoncules qui partent de la tige sont d’autant plus longs que les fleurs sont périphériques, c’est à dire éloignées du centre de l’ombelle. Un peu comme un chandelier vu en coupe…. De fait l’inflorescence est aplatie.

Crossette (bouture à) :

Une bouture à crossette est une méthode de bouturage qui s’impose ou facilite la réussite de certains arbuste, comme le lilas ou le cognassier du Japon… Elle est réalisée à partir d’une jeune branche de l’année dont on conserve un tronçon de la branche porteuse ligneuse ou semi-ligneuse dont elle est issue.

Cryptogamique :

Une maladie cryptogamique est une maladie provoquée par des champignons. Ces maladies cryptogamiques se propagent sur les plantes, fleurs ou légumes, par l’intermédiaires des spores. La rouille, la cloque, le mildiou sont de ces maladies les plus souvent rencontrées aux jardins.

Cucurbitacées ou cucurbitaceae :

On les appelle souvent les courges, dans les plus connu, vous retrouvez  :  les concombres ou cornichons, les melons, citrouille ou potiron, les patissons, les courgettes, butternuts et autres courges. Ce sont des plantes rampantes ou volubiles, elles apprécient les régions tempérées, chaudes voire tropicales.

Cultivar :

Le cultivar est une variété d’une plante qui est obtenue à partir d’une sélection horticole. On peut dire qu’un cultivar est le fruit de l’intervention humaine.

Débutter :

Débutter, c’est l’action de retirer les buttes dans le jardin.

Déchausser :

Déchausser, c’est l’action de supprimer la terre qui s’est accumulée à la base d’une plante. C’est par exemple un opération nécessaire dans la culture de certaines plante bulbeuse comme l’ail pour éviter le pourrissement de la récolte.

Dioïque :

Dioïque, plante qui produit des fleurs mâles et des fleurs femelles sur des pieds distincts. Les pieds Mâles ont un rôle de pollinisateurs tandis que les pieds femelles portent les fruits.

Diviser :

Diviser, c’est l’action de sectionner les racines (bulbes et rhizomes) (les diviser), pour « multiplier » une plante. C’est à dire pour faire 2 pieds à partir d’un premier. (Voir la fiche Iris exemple) .

Dormance :

La dormance, c’est l’état de repos dans lequel se mettent les plantes ou les graines, généralement pendant l’hiver, en attendant de retrouver les conditions optimales de développement ou  de germination. En ce qui concerne les graines, le froids agit sur les hormones de la germination, en fait il les détruit. Pour certaines plantes qui apprécient la sécheresse, c’est l’eau qui joue ce rôle et provoque son « ralentissement ».

Drageon :

Le drageon est un stolon souterrain qui se développe à partir des racines, généralement à la base d’un arbuste, et parfois à une certaine distance. Ces drageons sont des « rejets » qui peuvent être utilisés pour diviser un arbuste.

Drainage :

La drainage c’est la capacité du sol a évacuer rapidement l’eau des pluies. Parfois les sols sont naturellement drainants, parfois, pour améliorer le pouvoir drainant du sol, on aura besoin localement pour une plante, d’ajouter par exemple des graviers, du sable… Il sera également parfois utile d’ajouter de canalisation placées dans le sol et reliées à un collecteur d’eau.

Drupe :

Une drupe (drūpa oliva en latin, olive mûre) est un fruit indéhiscent, charnu à noyau, comme l’olive donc, la cerise ou encore la prune ou l’abricot.

Ébourgeonnage :

L’ébourgeonnage, c’est, sur les arbres fruitiers,  la suppression des bourgeons, trop nombreux ou mal placés, sur les branches, dans le but d’améliorer la répartition et le développement de ceux-ci et d’améliorer la fructification.

Éboutonnage :

L’éboutonnage c’est, à peu-près la même chose que l’ébourgeonnage, avec les boutons floraux pour encourager la croissance des autres boutons. C’est également une action qui est pratiquées pour la ramification.

Écaille :

L’écaille, c’est l’enveloppe rigide qui entoure les bourgeons.

Écimer :

Écimer, c’est l’action de couper les plus hautes branches pour favoriser la ramification et permettre à un arbre ou arbuste de se renforcer.

Éclat :

Ce qu’on appelle « éclat » c’est le résultat de la division. C’est à dire une partie de plante, avec des racines, qu’on peut replanter.

Éclaircir :

• Éclaircir, c’est l’action de supprimer des branches ou des tiges d’un arbre ou d’une plante pour dynamiser une plante.

• Éclaircir, c’est l’action de supprimer des plants pour obtenir une distance entre eux qui permet leur meilleur développement.

Écusson :

• L’écusson est un oeil situé sur l’écorce d’un arbre. C’est à sa place que l’on viendra placer un greffon lors d’une greffe, après l’avoir retiré.

Engrais :

• Produit organique ou minérale, naturel ou de synthèse, qui est incorporé à la terre pour accroitre sa fertilité – Pour accroitre ou dans certains cas, pour restaurer la capacité de fertilité de la terre.

Engrais vert :

• Un engrais vert est une plante fourragère, légumineuse, qui capte l’azote atmosphérique dans ses racines. Elle est le plus souvent cultivée à cette effet (trèfle, colza, orge, avoine). Elle sera broyée, puis incorporée au sol pour les cultures suivante, et libérer ses éléments qui permettent au sol de se reconstituer.

Engrais de fond (ou fumure) :

Un engrais de fond, c’est un engrais ajouté lors de la plantation d’une plante. La particularité de l’engrais de fond, c’est qu’il est nécessaire, bénéfique, à la plante dans le temps. C’est le cas du compost par exemple qui en continuant de se dégrader dans la terre procurera à la plante les nutritifs nécessaires à son bon développement.

Enjauger :

Enjauger, c’est l’action de placer des végétaux en jauge, avant leur plantation définitive.

Enracinement :

L’enracinement, c’est le développement des racines d’un arbre ou d’une plante dans le sol.

Épandre :

Épandre, c’est l’action de déposer sur le sol un fertilisant, un insecticide sur le sol.

Espèce :

C’est une catégorie de base dans le classement des végétaux (genre et sous-genre). Ce son des plantes qui se reproduisent de manière identique dans la nature. La terminologie latine est généralement constituée de 2 mots (genre espèce)

Essence :

L’essence, c’est le synonyme de espèce à propos des arbres ou des arbustes.

Etiolement :

• L’étiolement est un allongement anormal des branches d’un arbre généralement provoqué par un manque de lumière.
• Dans le cas du potager, c’est ce qu’on appelle le « blanchiment ». C’est généralement le jardinier qui « abrite » une plante ou partie de plante, lui maquant la lumière. Les butes pratiquées au pied de certains légumes comme le poireau sont issues de cette méthode. Dans le cas du chou marin, le jardinier abrite tout le feuillage.

F1 :

F1, est un »indicateur » qui accompagne la désignation d’une semence ou d’une plante. En général X Hybride F1. F1 désigne la première génération de plante issue d’une hybridation. Les plantes issues d’hybridation F1 sont toutes identiques. Ce qui n’est pas le cas des deuxièmes générations (F2). La plupart des semences de type F1 sont issus de croisements des grands laboratoires semenciers, généralement pour un meilleur rendement ou une meilleure résistance. Ces croisement s’accompagnent parfois d’une « normalité » du résultat mais aussi de qualités gustatives moins intéressantes en ce qui concerne les cultures du potager.

Fabacées :

Ancienne famille des légumineuses, les fabacées sont des potagères où l’on retrouve les plantes qui produisent des fruits à l’intérieur de gousses comme les haricots, les fèves, les pois, les lentilles… Elles sont ligneuses ou herbacées, et elles poussent facilement dans des régions froides à tropicales.

Flèche :

La flèche désigne le rameau vertical qui se situe à la cime des arbres.

Flétrissement :

Le flétrissement est le dessèchement, du feuillage d’un arbre ou de la fleur d’une plante. Ce flétrissement peut avoir plusieurs causes. Ce peut être une raison normale comme la saison par exemple, mais ce peut être un accident de jardinage, une branche abimée ou arrachée. Un parasite, qui dévore les racines jusqu’à tuer la plante, ou bien encore un accident végétatif, comme un manque d’eau ou au contraire un excès d’eau.

Fleuron :

Les inflorescences, notamment de la famille des astéracées, sont composées d’une série de petites fleurs. Elles peuvent être de formes différentes. Leur réunion semble former une « fleur » unique, mais si on observe les fleurs de près ou en coupe, avec une loupe, ce qu’on pense être des pétales sont en réalité des fleurs, comme d’autres éléments du centre de l’inflorescence.

Fongicide :

Le fongicide est un produit naturel ou chimique utilisé pour détruire un champignon qui attaque les plantes (maladies cryptogamiques).

Fonte des semis :

La fonte des semis, c’est le dépérissement des jeunes plants (plantules). En général, la fonte des semis est provoquée par un champignon ou une maladie qui fait pourrir les racines ou la base de la plante.

Forçage :

Le forçage c’est avancer la croissance des plantes dans le but de les cultiver en dehors de la période de végétation normale. C’est un ensemble de technique.

Frondaison :

Le frondaison c’est le feuillage d’un arbre.

Fruit (donner du fruit) :

Le fruit est une « coupe » la base plus large que le sommet, pour un arbre ou pour une haie. On utilise parfois également cette expression « donner du fruit » pour un mur.

Fumagine :

La fumagine est une maladie cryptogame, provoquée par un champignon. On le reconnait aux taches noires à la surface des plantes atteintes. Le développement de ce champignon est souvent associé à une invasion de pucerons, par l’intermédiaire du miellat.

Fumure :

La ou les fumures sont un ensemble d’engrais ou d’amendements apports au sol ou une ou plusieurs cultures.

Genre :

Le genre d’une plante est une indication dans sa classification entre la famille et l’espèce. C’est un ensemble de plantes proches, avec des caractères communs par exemple, les roses (Genre Rosa).

Girobroyer :

Girobroyer, c’est l’action de affiner un engrais vert. Dans le langage du jardinier, en général, simplement on utilise un outil du type d’une tondeuse qu’on utilise pour couper plus ou moins finement les plantes (engrais verts).

Gourmand :

Un gourmand est une branche (rameau) ou tige. Il se développe à partir d’un oeil. En général il doit être supprimé.

Glomérule :

En botanique, un glomérule est une forme d’inflorescence. Cette inflorescence, en forme de « boule », est en réalité la proximité de très nombreuses fleurs, aux tiges très courtes, ou sans tige du tout (sessiles), et fixées au même niveau. Ce qui produit cette forme globuleuse, de boule ou de pompon.

Graines stratifiées :

Faire des graines stratifiées, c’est l’action de protéger des graines dans le sable, de l’automne au printemps, afin qu’elle conservent leur capacité germinatives.

Greffage :

Le greffage est une technique de multiplication végétative, d’un greffon sur une plante déjà enracinée. En générale le greffon possède des qualités particulières : rusticité, vigueur. L’intérêt étant ici de créer un sujet indépendant qui produira plus rapidement un arbre fruitier par exemple de la qualité de l’arbre dont le greffon est issu.

Griffer :

Griffer, c’est l’action de griffer le sol pour l’ameublir.

Griffes :

Les griffes, c’est le nom donné aux racines de certaines plantes, en raison de leur forme qui font penser à des griffes, tout simplement, les asperges, les renoncules….

Habillage :

L’habillage, contrairement à ce qu’on pourrait comprendre, c’est la suppression d’une partie des racines accompagnée d’une taille lors de la plantation. C’est une action qui permet de dynamiser la reprise en stimulant la formation de racines et de branches.

Hauban :

Hauban est un terme qui vient des bateaux et de la voile. Les haubans sont des câbles qui soutiennent le mât et l’aide à résister aux forcex qui étrille. En jardinage on a repris ce terme. On utilise les haubans pour maintenir un arbre lors de sa plantation, en lui permettant de pousser droit.

Hélicide :

Les hélicides sont des produits dont l’action consiste à supprimer les escargots et limaces. Quand il ne sont pas naturels, il sont nocifs pour le sol.

Hérbicide :

Les herbicides sont des produits désherbants. Quand il ne sont pas naturels, on considèrent qu’ils sont nocifs pour le sol.

Hermaphrodisme monoïque :

L’hermaphrodisme (monoïque) combine les fonctions de reproduction des deux genres (mâle et femelle) en une seule fleur.

Hermaphrodite (fleur)

La plupart des plantes portent des fleurs hermaphrodites. Elles portent des organes reproducteurs, le pistil, organe femelle qui reçoit le pollen et mâle, les étamines qui produisent le pollen.

Hiverner :

Hiverner, c’est l’action qui consiste à rentrer ou protéger les plantes ou les arbres pour les protéger du froid de l’hiver.

Hormones de bouturage :

L’hormone de bouturage est une hormone produite naturellement par un certains nombre d’essences d’arbres, particulièrement le Saule (toutes variétés), bien avant de trouver des produits de synthèse du commerce. Cette hormone de bouturage facilite le développement des racines sur les boutures.

Humifère :

Se dit d’un sol Humifère, c’est à dire un sol riche, riche en Humus.

Humus :

L’Humus est un compost naturel, c’est à dire des matières organiques qui lors de leur décomposition sont une source d’apport nutritif. En mélangeant l’humus ou le compost à la terre, on favorise également les échanges d’air et d’eau avec la terre. Certaines plantes bénéficient ou nécessitent ce type de sol.

Hybride :

Un Hybride est le résultat d’une croisement de 2 plantes. Il s’agit soit d’un croisement naturel, soit d’un croisement artificiel provoqué en espèce du même genre, dans le but « d’améliorer » ou de faire évoluer un type de plante. (Voir hybride F1 – Hybride de première génération)

Inciser :

En ce qui concerne les arbre, inciser, c’est coupez l’écorce de l’arbre, assez superficiellement, de façon à dynamiser la production de bourgeons en dessous de celle-ci.
Dans le cas du marcottage, ou bien encore des boutures, inciser, c’est favoriser l’apparition de racines.

Indéhiscent :

Se dit d’un fruit, ou drupe, qui ne s’ouvre pas spontanément, à maturité notamment.

Inerne :

Plante dont les tiges ou les feuilles ne portent ni crochets ni épines.

Inflorescence :

Une inflorescence, ce sont des fleurs sur le même axe, ou tige… les capitules, ombelles, chaton, cymes.

Infrutescence :

Fruits issus d’une inflorescence.

Inuline :

Certains légumes et notamment les légumes racines contiennent de l’inuline.
L’inuline
 n’est pas digestible par l’intestin humain. Elle est considérée comme une fibre alimentaire soluble.
Non digérée, l’inuline atteint donc le côlon intacte où elle est métabolisée par la flore intestinale, avec libération de quantités importantes de dioxyde de carbone, d’hydrogène et/ou de méthane. L’inuline est considérée comme un prébiotique, car elle stimule le développement des bactéries de la flore intestinale. Comme la digestion ne transforme pas l’inuline en monosaccharides, cette dernière n’augmente pas la glycémie et présente une utilité dans la gestion du diabète. Il faut tester et considérer si oui ou non les légumes qui en contiennent conviennent à la personne qui les déguste.

Jauge :

La jauge, c’est quoi donc ? La jauge c’est une sorte de mise en hibernation.

Dans un coin du jardin, un endroit abrité et frais, contre un mur par exemple, on creuse une sorte de tranchée destinée à recevoir des plants qu’on est pas prêt à planter. On y dépose donc les plants qu’on recouvre d’une terre fine légère, de sable ou bien de terreau. Les plants une fois « jaugés » sont à l’abri du dessèchement et de l’excès d’eau et de fait « préservé également du démarrage de la végétation.

Une fois les conditions réunies pour la plantation, il sera facile d’aller prélever les sujets pour les installer dans le jardin. C’est aussi de cette manière qu’il est possible de conserver des pieds de cultures réservés à la production des semences, à la production de graines.

Labelle :

Désigne le pétale supérieur qu’arbore la corolle des orchidées .

Lancéole :

Lancéole est un terme utilisé pour « caractériser » une plante. L’expression est valable pour toutes les parties d’une plante, feuilles, pétales, bractées, stipules… dont les extrémités sont en forme de pointe… En forme de « lance », en « fer de lance » !

Lancéolée :

Voir lancéole – se dit, par exemple des feuilles en forme de fer de lance.

Léger (sol) :

Le sol léger, contrairement au sol lourd, contient du sable ce qui lui donne une structure aérée et légère. Le sable augmente également le pouvoir drainant car il ne retient pas l’eau. Les plantes qui aiment les sols légers sont par exemple les carottes, le cerfeuil musqué…

Lessivé :

Le terme est utilisé en culture, après de fortes pluies, on dit que le sol est « lessivé ».

Levée :

La levée, c’est le moment « un peu magique » où le germe sort de terre.

Ligaturer :

L’action de ligaturer est effectuée lors d’une greffe. C’est l’action de réunir les deux parties végétale et de les faire se maintenir ensemble avec une ficèle.

Ligneux :

Se dit d’un végétal ou d’une partie végétale qui a la texture du bois. C’est le cas de la clématite, de la glycine, de la vigne vierge…. On peut aussi citer le chervis dont les racines peuvent être ligneuses rendant désagréable sa consommation.

Lignine :

Chez certaines plantes, le plus souvent arbres et buisson, le végétal se transforme en bois – devient ligneux – c’est parce la structure cellulaire se recouvre de lignine, c’est le matériaux qui constitue le bois.

Ligule, ligulée :

En botanique, les ligules peuvent prendre des formes ou définitions diverses, selon la famille dont elles dépendent.
• Poaceae (graminées), Cyperaceae et Juncaceae : la ligule est une languette membraneuse située à l’intersection de la gaine foliaire et du limbe des feuilles.
• Asteraceae : la ligule est un prolongement du capitule, très développé vers l’extérieur de la corolle du fleuron.
• Selaginellaceae et Isoetaceae : la ligule est une petite excroissance en écaille.

Limbe :

Le limbe est une partie de la feuille (ou foliole) formé par l’épanouissement du pétiole

Lithothamne :

Le Lithothamne, est un végétal marin, une algue, riche en oligo éléments, en calcium et magnésium.

Marcottage :

Le marcottage est une technique de bouture. La technique consiste à enterrer une branche alors qu’elle est toujours attachée à con arbre. Elle bénéficie de la plante mère tout en créant de nouvelle racine. Une fois sevrée, on peut la détacher de la plante mère. On possède alors nu nouveau sujet. C’est une technique calquer sur la nature. Certaines plantes grimpantes procèdent de cette manière pour se multiplier.
La glycine par exemple est une plante que l’on peut multiplier par marcottage : voir comment marcotter la glycine.

Marescent :

Certains arbres comme le frêne ou encore le hêtre dont le feuillage fane à l’automne, mais dont les feuilles ne tombent que plus tard, soit pendant l’hiver, soit au printemps lors de l’arrivée du nouveau feuillage.

Marginé :

Se dit d’une feuille ou d’une fleur qui a la particularité d’être « munie » d’une bande de couleur, plus ou moins importante, de couleur différente de celle du limbe dans le cas d’une feuille, ou du pétale dans le cas d’une fleur, c’est le cas de Manettia.

Marsonia :

Le marsonia est une maladie cryptogamique (champignon). Elle est également appelée maladie des taches noires. Elle atteint principalement les rosiers. Une fois atteints, ils perdent leur feuilles et s’affaiblissent. Ce même champignon s’attaque également à d’autres végétaux, il provoque l’anthracnose de la salade et la rouille des fraises.

Matière organique :

La matière organique recouvre toute matière issue du monde végétal ou animal.

Mellifère :

Caractéristique de certaines fleurs dont le pollen est récolté par les abeilles en vue de produire du miel.

Méristème (de croissance) :

Les méristèmes sont des cellules (ou tissus cellulaire) qui permettent la croissance des végétaux. Il en existe de 2 formes, les méristèmes secondaires qui permettent la croissance des branches, des tiges, des feuilles… Et les méristèmes primaires qui permettent la croissance du tronc. Sans oublier une particularité végétale, la croissance est infinie.

Meuble :

Terme utilisé pour décrire une terre aérée, facile à travailler, certaines plantes réclament ce type de sol pour un meilleur développement.

Mildiou :

Le mildiou est une maladie cryptogamique à base de champignon qui attaque fréquemment les pommes de terre, les tomates, et la vigne.

Monder :

Monder, c’est retirer la peau. La plupart des légumes sont épluchés, avec un couteau ou bien un économe, mais pour certains d’entre eux, à la peau extrêmement fine, il est nécessaire d’utiliser la cuisson. Par exemple pour monder les tomates, on utilise de l’eau bouillante. Pour monder un poivron, cette fois c’est la cuisson au four suivi d’une étuve qui permet de retirer sa fine peau.

Moniliose :

Le moniliose est une maladie cryptogamique (champignon). Elle attaque fréquemment les rares fruitiers à noyau qui voient leurs fruits pourrir juste avant qu’ils arrivent à maturité.

Monoïque :

Une plante monoïque produit des fleurs mâles et des fleurs femelles sur un même pied.
Voire aussi : l’hermaphrodisme monoïque, qui combine les fonctions de reproduction des deux genres en une seule fleur.

Monogame :

Les fleurs monogames sont des fleurs composées. Elles renferment d’autres fleurs. Elles sont toutes du même sexe.

Monocotylédone :

Les plantes monocotylédones ne montrent qu’un seul cotylédon lors de la germination. (Graminées, iris, lys…)

Montaison :

La montaison, c’est le moment où les tiges prennent de la longueur. En général, c’est un prémisse à l’arrivée des fleurs, de la floraison.

Mulch :

Le mulch est une couverture végétale composée de paille, de paille de lin, d’herbe coupée.

Naturaliser :

Se dit d’une plante qui a été introduite par l’homme et qui, en toute liberté, se développe si bien qu’elle ressemble à une plante naturellement sauvage, endémique.
On utilise également l’expression « naturaliser » pour, plus simplement préciser que la plante dont on parle s’installe facilement au jardin et se développe rapidement et sans obstacle à sa « colonisation » des espaces libres du jardin.

Neutre :

Neutre, indication qui caractérise le sol au ph neutre (7), ni acide, ni calcaire (en général entre 6,5 et 7,5)

Nœud :

Un nœud est un endroit sur une tige où les feuilles sont fixées avec à la base les bourgeons qui donneront les ramifications futures.

Nom botanique :

Le nom botanique permet de caractériser la plante. Le premier des deux noms décrit le genre, le second indique l’espèce.

Nom latin :

Le nom latin c’est en quelque sorte la carte d’identité des plantes. Tous les pays du monde utilise la même appellation.

Œil – oeil :

L’œil est un petit bourgeon dissimulé. C’est à partir de l’œil que la branche va se former.

Œil dormant – oeil dormant :

C’est un tout petit bourgeon. A la différence de celui ci dessus, l’œil dormant ne de développera qu’à la suite d’un accident végétal, branche cassée ou taille.

Œilleton – oeilleton :

L’œilleton est un oeil de rejet. il se développe généralement à la marge de la touffe principale.

Oïdium :

L’oïdium est une maladie cryptogamique (champignon). Des tâches blanches se forment à la surface des feuilles, avec une texture duveteuse, sans traitement,  l’ensemble de la plante peut être atteinte.

Ombelle :

Certaines plantes disposent de fleurs en forme d’Ombelle, c’est à dire en forme de parapluie.

Oxalates :

C’est le sel que forme l’acide oxalique qu’on retrouve dans l’oseille.

Oxygénante (plante) :

Se dit de certaines plantes aquatiques, en grande partie immergées. Sous l’action de la photosynthèse elle produit de l’oxygène qu’elle rejette dans l’eau. Ce sont des plantes très intéressante pour les bassins.

Rabattre :

Rabattre, c’est généralement l’action de tailler un arbre, ou une plante : on rabat une branche, par exemple pour stimuler la ramification. Quand il s’agit d’une plante, c’est le plus souvent une action pour la « re-dynamiser », soit pour la préparer à « passer l’hiver », généralement quand les feuilles commencent à jaunir, on les coupe juste au dessus du sol, laissant toute l’énergie à la souche de la plante pour reconstituer ses forces.

Racines nues :

Se dit d’un arbre ou arbuste qui est vendu racines nues. Généralement, les arbres vendus dans cet état de conditionnement doivent être replantés pendant la période de repos. Généralement la plantation s’accompagne d’un pralinage, c’est à dire que les racines sont trempées dans un « bain » de boue particulier.

Radical (e) :

Se dit pour les éléments de la plante qui ont rapport à la racine, qui grandissent à partir de la racine, par exemple : les feuilles « radicales » sont des feuilles qui se développent à partir de la racine.

Rafraîchir :

Rafraîchir une plante est en quelque sorte une action de soin de la plante. On procède à un rafraichissement lorsque la plante est abimée par exemple à la sortie de l’hiver ». Pour lui redonner des forces, on taille les branches d’un arbre par exemple. Il est parfois nécessaire de tailler les racines pour lui redonner un « coup de fouet » et stimuler la production de nouvelles.

Rajeunir :

C’est l’action de supprimer les tiges anciennes d’un arbre, avec l’objectif de stimuler les branches les plus jeunes. Quand il s’agit d’une  vivace par exemple, on ira donner quelques coups de sécateurs au centre de la plante. Cette action aura pour effet de stimuler les repousses en périphérie.

Rameau(x) :

Les rameaux sont des branches secondaires qui poussent sur une branche principale. Quand il s’agit des arbres fruitiers, il est important de distinguer les rameaux à bois, ils portent des feuilles mais pas de fruits, les rameaux à fruits, ils portes des feuilles, des fleurs et des fruits.

Rameux (se) :

Ce mot n’est presque utiliser qu’en botanique. Il se dit pour les plantes dont les branches ou tiges sont très divisées, ramifiées. On dit une « tige rameuse ». Le terme est aussi utiliser pour décrire les Bois des cerfs. Monsieur Fénelon (François de Salignac de La Mothe-Fénelon – philosophe, théologien, écrivains  et homme du clergé) écrit : « Comme un vieux cerf dans une forêt porte son bois rameux au dessus des têtes des jeunes faons « .

Ramification :

La ramification c’est le départ de plusieurs tiges à partir d’une première tige. La ramification se produit après une taille pour un arbre ou un arbuste, ou un pincement, pour une plante.

Recéper :

Recéper, c’est l’action de couper (rabattre) toutes les branches d’un végétal près de sa souche, ou près du tronc pour un arbre.

Rejet :

Un rejet est une jeune plante issue de la multiplication naturelle. Généralement les rejets poussent à proximité de la plante mère.

Remontant(e) :

Les plantes remontantes produisent plusieurs fois fleurs ou fruits pendant la même saison.

Repiquage :

Le repiquage, c’est le passage des jeunes plants, de l’endroit où on les à fait pousser – semis ou bouture – vers leur place définitive au jardin. Le repiquage se fait à un endroit précis qui tient compte des caractéristiques de la plante, sol, exposition…

Reprise :

La reprise est un moment clé où une plante fraichement repiquée (plant, bouture, greffe…) reprend sa croissance, se remet en route après un temps d’adaptation à son nouvel environnent au jardin.

Ressuyée (terre) :

Une terre réssuyée a évacué l’eau tombée en abondance. Elle est toujours largement humide, mais n’a plus la texture de boue.
Une terre ressuyée peut être travaillée car elle est de nouveau aérée et n’est plus collante.

Rhizome :

Les rhizomes sont en quelques sortes les racines de certaines plantes. ils peuvent se développer à la surface du sol ou dans le sol,
C’est à partir des rhizomes que partes les tiges des plantes vivaces comme l’iris par exemple.

Rotation des cultures :

La rotation des cultures est nécessaire et correspond à un cycle, celui de la plante cultivée et la façon dont elle épuise le sol. La rotation des cultures est également importante pour éviter les attaques de parasites ou la transmission de maladies.
On alterne donc les cultures en faisant en sorte de ne pas mettre 2 fois la même culture au même endroit de la parcelle.

Rouille :

La rouille est une maladie cryptogamique (provoquée par un champignon). Elle se caractérise par l’apparition de tâche couleur rouille (jaune – orange) sur le dessus des feuilles de la plante attaquée et de « pustules » sur le dessous. La plante est affaiblie et ses feuilles finissent par tomber.

Roulage :

Le roulage est le terme qui désigne le passage d’un rouleau sur le sol. Le roulage est fait pour tasser la terre et limiter l’apparition d’adventices dans un gazon par exemple. Le roulage est indiqué une à deux fois par en ce qui concerne le gazon.

Rosette :

La rosette, c’est l’ensemble de feuilles généralement formées en cercle à la base de la plante, au collet de la plante. Leur structure est proche de celle d’une tige dont elle serait issue. C’est pur cette raison qu’elle est parfois utilisée lors d’un bouturage.

.

Rubanée :

En botanique on utilise le terme de rubanée pour désigner la forme des feuilles, rubanées en forme de ruban, se dit pour les plante comme l’hémérocalle qui produisent des feuilles longues fines et pointues.

Rustique :

Une plante rustique est une plante qui résiste aux conditions météorologiques/climatiques à l’endroit où elle est cultivée. Généralement une plante est dit « rustique » quand elle résiste au période de grand froid et au gel en particulier. Certaines plantes sont capables de résister à des températures légèrement négatives, par fois même pendant une période limitée, on dit que ce sont des plantes semi-rustiques.

Sarmenteuse :

Les sarmenteuses sont un type de plantes qui produisent des longues tiges qui ne s’attachent pas ou ne s’accrochent pas d’elles-même à un support. Certains rosiers dit grimpants possèdent cette caractéristiques.

Scarification (pelouse) :

La scarification concerne surtout l’entretien des pelouses et en particulier du gazon. C’est l’opération qui consiste à éliminer les mousses et le feutrage provoqué par le gazon coupé qui s’accumule. Cette action se fait à l’aide d’un scarificateur manuel ou électrique voire thermique pour les très grande surface. Le scarificateur supprime les mousses et aère la terre sur quelques millimètres (entre 1 et 5 pas au-delà) et stimule la pousse du gazon.

Scarification (graines) :

La scarification est utilisée pour certaines graines. Elle est notamment conseillée pour les graines qui sont constituées d’une enveloppe très dure, solide. La scarification consiste alors à pratiquer une légère incision dans l’enveloppe de la graine avec la pointe d’un couteau par exemple. En fonction du nombre de graines à semer, il est possible d’utiliser d’autres méthodes par exemple, dans un récipient rempli de sable, dans lequel il sera placé les graines. Le récipient devra être secoué vigoureusement jusqu’à fragiliser l’enveloppe des graines…

Scion :

Un scion est un jeune branche, un rameau souple, flexible. Le scion est le résultat du développement de la pousse de l’année. Il peut être issu d’un œil terminal d’une autre pousse de l’année précédente (ancien scion elle-même).
Un semis d’un an est également appelé scion : Il n’est en effet constitué que d’une pousse d’un an.

Le scion étant constitué de jeunes cellules méristèmatiques, il est plus apte à la greffe qu’un rameau de deux ans ou plus. Ces cellules permettront en effet une meilleure « soudure » que des cellules plus âgées.

Par extension, on nomme scion un jeune arbre greffé en pied à la fin de la première année de végétation du greffon1. Les arbres fruitiers sont couramment vendus sous forme de « scions », moins chers que les gobelets, palmettes et autres formes qui demandent deux ans ou plus pour leur mise en forme.

Scorpioïde :

Inflorescence en forme de queue de scorpion. Cela se produit sur les plantes dont la cime est unipare. Les  rameaux et pédoncules ne recevront qu’un seul rameau ou pédoncule latéral. La succession des pédoncules ainsi implantés du même côté forme une queue de scorpion.

Semer clair :

C’est semer en dispersant bien les graines, en les espaçant de manière à permettre que les graines soient bien espacées? Cela permettra que les plants se développent avec de l’espace. C’est une action s’autant plus simple que les graines sont grosses.

Semis en bordure :

C’est semer densément le long d’une bordure, allée, plate-bande pour la délimiter.

Semer en place :

Semer en place, c’est semer directement dans le jardin sans passer par la culture en pépinière ou sous abri.

Semi-ligneux :

• Se dit d’une plante qui possède des tiges dont une partie a la consistance du bois.
• Dans la discipline des boutures, vous lirez semi-ligneux ou semi-aoûté, pour les rameaux ou branches qui sont utilisés dans les boutures de certaines variétés. Ces boutures ont la particularité d’utiliser des rameaux ou branches dont une partie est issue du bois de l’année précédente bois dur et une autre de l’année, vert, tige végétale ou bois tendre.

Semi-rustique :

Se dit d’une plante qui peut être rustique si les conditions climatiques ne sont pas trop rudes. Voir aussi Rustique

Semis :

Le semis, c’est la mise en culture de graines dans le but de les cultiver au jardin. Le développement des semis produit des germes sur les graines qui évoluent en plantules, puis des plants. Ce sont les plants qu’on repique au jardin ou en pépinière dans le cas de culture précoce.

Semis sur couche :

C’est une technique de semis sur un mélange de terre et de compost, généralement sous châssis vitré. Les graines sont semées directement en surface. elles seront éventuellement recouvertes de terreau.

Semis en poquets :

Méthode de semis (voire Poquets), les graines sont déposées à plusieurs (4 ou 5) au fond d’un seul trou, puis recouvertes de terre.

Sessile :

• Fleurs sessiles = fleurs sans pédoncule.
• Feuilles sessiles = Feuilles sans pétiole.

Sevrage :

Le sevrage concerne le marcottage. c’est l’action de séparer bouture par marcottage du pied de la plante mère.

Silicule :

Se dit d’un fruit sec allongé et arrondi. Lorsqu’il est mature, le fruit s’ouvre dans le sens de sa longueur. Généralement il ne contient qu’une graine, parfois deux.

Silique :

Plante qui produit des fruits silicules, de forme allongés et arrondis, dont la longueur est inférieure à quatre fois la largeur.

Silo :

Le silo est une méthode de conservation des légumes. on les stocke en tas, au sec. Les légumes sont placés en tas et sont recouvert de paille ou de terre.

Sol profond :

Un sol profond est un sol qui permet aux racines d’une plante de se développer et de s’alimenter en profondeur. Certaines plantes fleurie comme le gardénia en ont besoin. Mais on pourrait aussi citer les carottes par exemple qui nécessitent un sol profond et bien nettoyé.

Spadice :

le spadice est une inflorescence particulière, typique formée d’un épi entouré d’une grande bractée (un grand pétale) appelée spathe. C’est l’inflorescence caractéristique de la famille des Aracées (les arums) et des Arécacées (les palmiers), formant un pseudanthium, une sorte de « fausse fleur ».

Sp. et spp. :

Sp et spp. sont des abréviation. Sp. pour « species singular » « espèce singulière » et spp. « species plural » est la forme plurielle, généralement placée après un nom de genre, l’abréviation spp. désigne l’ensemble du genre, c’est à dire toutes les espèces, alors que sp. indique une espèce particulière. On utilise l’abréviation au pluriel spp, lorsqu’une plante comporte beaucoup d’espèces qui possèdent les mêmes caractéristiques.

Stigmate :

Le stigmate est l’extrémité du pistil. C’est le stigmate qui alimente le pollen de la fleur.

Stipule :

Le stipule est une petite pièce végétale qui se situe à l’origine de la feuille, elle est placée sur la tige. le plus souvent les stipules sont deux, une de chaque côté du pétiole. (Pétiole qui relie la tige et la feuille).

Stolon :

On parle souvent de stolon à propos du fraisiers. Le stolon est une tige rampante aérienne ou non qui produit au niveau de chaque noeud une nouvelle plante avec des racines, des feuilles puis des fruits. C’est également le cas des sablines.

Stratification (stratifier)

La stratification des graines permet de faire ramollir et d’abimer les téguments* des graines, *matières qui entourent les graines et qui les empêche leur germination du fait de leur étanchéité à l’air et à l’eau. Il existe plusieurs méthode comme la conservation dans du sable pendant la période de dormance ou d’autre part, les placer dans un froid humide qui va sortir la graine de sa dormance. des méthodes qui permettent aux graines de germer plus facilement.

Substrat :

Mélange de matériaux (terre, terreau, humus, compost….) avec lequel les plantes sont cultivées.

Surfacer :

Renouveler la couche supérieur d’un substrat.

Sycone :

Un sycone est une inflorescence originale, charnue, qui se meut en fruit.  Son représentant le plus connu est le figuier qui produit la figue souvent décrite comme un fruit, mais qui est en réalité le sycone. Ce « fruit » est le résultat de l’évolution d’un réceptacle creux, charnu à l’intérieur, à l’intérieur desqules se trouvent les fleurs – unisexuées mâles ou femelles chez le figuier – et généralement très nombreuses et petites.

Systémique :

Se dit d’un produit qui agit dans toute la plante par la circulation de la sève, engrais ou traitement.

Taches noires (maladie des) :

Maladie des taches noires, voire Marsonia (maladie cryptogamique), est une maladie qui touche les rosiers.

Taille de formation :

C’est une taille qui touche la silhouette, dont l’ambition peut être simplement esthétique, ou bien avec objectif de ramification ou encore pour aider à fructifier plus en abondance.

Taille de nettoyage :

C’est un mode de taille dont le but est de supprimer les branches abimées, malade ou mortes. C’est aussi l’occasion de supprimer les inflorescences fanées. Elle est pratiquée après la période de végétation.

Talon :

Le talon est un empâtement situé à la base d’un rameau, il est recherché pour produire une bouture. Pour cette opération, on récupère le talon plus le rameau.

Tavelure :

La Tavelure est une maladie cryptogamique qui atteint particulièrement les pommiers et les poiriers. elle produit des taches sur les feuilles puis les fruits dépérissent.

Tégument :

Le tégument est un tissus de matière végétale ou bien un ensemble de tissus de matière végétale qui enveloppe la graine. Le tégument peut être l’enveloppe qui entoure l’ovule et/ou la graine.

Tontine :

La tontine est une pièce de tissus utilisée pour permettre à une motte de terre qui entoure les racines d’un arbre de rester en place. Elle peut être de plusieurs matériaux : paille, toile de jute, matière plastique en maille.

Topiaire (taille) :

Une taille topiaire est une taille artistique. C’est une taille qui a pour but de donner une forme à l’arbre/arbuste. Une forme libre, géométrique ou figurative. On a aussi c’est une arbre topiaire.

Traçant :

Végétal qui produit des rhizomes ou des stolons pour se développer.

Transplantation :

La transplantation c’est l’action de déplacer une plante d’un point à un autre du jardin, ou lorsqu’on re-plante une plante cultivée en godet dans la terre, à son emplacement définitif.

Tubérisation (racine) :

La tubérisation correspond à la transformation d’un élément végétal – racines, feuilles ou encore tiges – en organe de réserve comme un tubercule, rhizome, cormus, racine tubérisée.  La tubérisation permet la survie de la plante lors de la mauvaise saison ou mauvaise condition de culture.

Turion :

Concerne certaines plantes comme l’asperge dont les parties aériennes meurent chaque année. Le turion est un bourgeon souterrain  qui se développe à partir de sa souche.

Type (espèce) :

Une plante appartient à une espèce type si elle remplit les caractéristiques qui définissent l’espèce type.

Unifère :

Plante ou arbre fruitier produisant une seule récolte par an.

Unipare :

Plante dont la cyme – Inflorescence simple définie, dont l’axe principal est terminé par une fleur –  se développera par rameau latéral successif au fur et à mesure de son développement. Les plante unipare développe parfois une inflorescence scorpioïde.

Urticant :

Se dit des plantes dont le contact ou la piqûre provoque une inflammation/irritation cutanée qui peut s’accompagner de rougeur, de picotement, du sentiment de brûlure ou de démangeaison. On dit de l’ortie qu’elle possède un pouvoir urticant.

Variété :

Plantes qui diffère des individus de la même espèce par exemple, par la forme de ses fleurs ou bien encore par sa couleur.

Végétation :

La période de végétation, c’est le moment où les plantes se développent.

Vermiculite :

La vermiculite est une minéral qu’on ajoute à un substrat pour en améliorer ses qualités, notamment l’aération.

Verticille :

Les organes d’une plante, comme ses feuilles par exemple, sont dits « en verticille », « verticillés », ils sont insérés au même niveau, par groupe de 3 (feuilles) ou plus et qu’ils forment en cercle autour d’un axe, (tige de la plante fleuri) ou bien un rameau.

Vivace :

Plante non ligneuse qui dure au jardin au moins 2 ans.

Vivant (Culture du vivant) :

Le Vivant est le mot utilisé pour définir la « Biodiversité » des sols. En agriculture Bio, ou au potager Bio, le sol est doit être considéré pour ce qu’il est : un milieu VIVANT. C’est en partie grâce à la vie du sol que la culture est possible. Le sol est constitué d’éléments vivants où évoluent, vivent, se développent de nombreux organismes identifiés. On parle ici des bactéries, invisibles à l’œil, jusqu’aux insectes, moins petits. La qualité du sol dépend en grande partie de l’équilibre entre de ses différents composants : sa population de ces organismes vivants, leur activité et leur diversité.

Voile :

le voile (horticole) est un voile utilisé pour protéger les plantes du froid. Généralement il recouvre ou entoure la plante, il laisse passer la lumière ainsi que l’air.

À la volée :

Semer à la volée. C’est une technique de semis à la main, en faisant de larges mouvements de bras afin de bien éparpiller les graines sur la surface à semer. En opposition avec les semis en ligne.

Volubile :

Se dit de certaines plantes grimpantes dont les tiges souples s’entourent autour d’un support.

Ce lexique provient est un condensé des lexiques disponible sur : https://jaime-jardiner.ouest-france.fr/