Comment faire un jardin urbain étape par étape ?


Aujourd’hui, les jardins urbains sont devenus un moyen écologique et durable de nous fournir des produits naturels pour notre consommation quotidienne. Mais en même temps qu’ils nous aident à avoir une alimentation plus saine, ils sont également capables d’améliorer la qualité de l’air et de rafraîchir l’environnement, étant de grands alliés pour lutter contre la pollution dans les villes.

De plus, sa préparation et son entretien deviennent une activité favorable à faire en famille, où enfants et adultes apprennent à être plus responsables avec l’environnement. Donc, si nous voulons profiter de ses avantages et avoir à notre disposition une variété de fruits, de légumes et d’autres plantes, nous mentionnons ici comment faire un jardin urbain et des considérations générales lors de sa culture.

Comment faire un jardin urbain ?

Avoir un coin de cultures bio chez soi est plus simple qu’il n’y paraît, il suffit de se réserver une place dans son jardin ou sa terrasse, et de laisser libre cours à sa créativité. Le résultat sera un jardin urbain personnalisé et sans pesticides.

1. Choisissez le site de votre jardin urbain

La chose la plus recommandable est que nous fassions le jardin urbain dans un grand espace, comme un jardin ou un patio, car de cette façon nous aurons plus de variété et nous pourrons manipuler les plantations avec facilité. Cependant, comme mentionné ci-dessus, il est également possible de le placer sur une terrasse ou un balcon, surtout si nous vivons dans un appartement.

Pour savoir si le lieu est optimal, il faut considérer certains aspects. Par exemple, il est important que cette zone soit exposée au soleil 6 à 8 heures par jour. Sinon, nos cultures risquent de ne pas pousser vigoureusement ou d’effectuer efficacement leur processus de photosynthèse, ce qui est très important pour la libération d’oxygène.

2. Déterminez le type de jardin


Une fois que cela a été examiné, nous devons vérifier quel type de jardin nous pouvons construire dans ledit espace. En d’autres termes, peuvent-ils être semés dans le sol ? Un jardin vertical est-il plus pratique ? Vaut-il mieux semer nos graines dans des caisses ou des pots ? Répondre à ces questions est essentiel pour déterminer les matériaux dont nous aurons besoin.

Si nous avons un terrain à planter, la recommandation pour les débutants est d’allouer un bac de 1 m² directement au sol ; Sinon, on peut utiliser des tiroirs surélevés, qui ont l’avantage d’être plus confortables et d’éviter plus facilement les nuisibles. Une autre alternative est les petits tiroirs portables, très pratiques à disposer sur les balcons ou dans un coin cuisine, appuyés sur une table.

Quant aux jardins verticaux, ils s’installent sur un mur intérieur ou extérieur. Le plus rapide et le plus simple est de placer des tiroirs les uns sur les autres jusqu’à atteindre la hauteur souhaitée et de les poser sur la surface. Maintenant que, si nous voulons créer un écosystème plus diversifié et jouer avec la distribution, l’utilisation de pots est l’alternative. La variété des récipients en argile et en argile s’adapte très bien aux différents espaces.

3. Sélectionnez les plantes et graines préférées

La façon la plus simple de choisir nos cultures est de localiser les aliments que nous consommons le plus. Ils peuvent être de la laitue, de la camomille, du persil, de la coriandre, entre autres. De cette façon, nous aurons des espèces qui nous seront vraiment utiles au quotidien. Les options comprennent l’acquisition de plantes matures ou de semis (plantes bébés) ou le semis de graines. L’avantage des premières est qu’on peut les utiliser immédiatement, alors que les graines mettent 10 à 20 jours pour germer, selon les espèces.


Pour semer nos graines, nous devons utiliser des pépinières. Ce sont de petits conteneurs qui nous permettent de contrôler et d’optimiser la quantité de graines adaptées à la culture et de s’assurer qu’elles commencent à pousser. Dès que les premières feuilles apparaissent, il est temps de les repiquer dans les caisses et d’attendre qu’elles arrivent à maturité pour commencer à les consommer.

Maintenant, il y a certaines plantes ou graines qui sont plus faciles à cultiver que d’autres, donc si nous sommes débutants, il est pratique de commencer par celles-ci : tomate, carotte, épinard, oignon et radis. La meilleure chose est qu’ils sont des aliments clés dans la plupart des plats, nous pouvons donc en profiter beaucoup.

Nous pouvons également créer un jardin urbain de plantes médicinales et aromatiques, qui ont généralement des propriétés antimicrobiennes, antifongiques et antioxydantes, ainsi que des qualités relaxantes.

4. Il est temps de planter ou de semer les cultures !

Pour commencer à semer ou à planter, vous devez vous procurer du matériel de base. Parmi eux se trouvent des gants, un ensemble d’outils de jardinage, comprenant une cuillère, un cultivateur, une repiqueuse et une houe, des pépinières et un pistolet d’arrosage. Et maintenant il est temps de commencer !

Plantes matures ou semis

Si nous allons planter des espèces déjà matures, nous devons creuser dans le sol, à l’aide de la cuillère, à une profondeur similaire à la base de la plante. La norme est d’environ 7 ou 15 cm, car les racines n’ont pas besoin de beaucoup d’espace. La même chose doit être faite si elles sont plantées dans des pots ou des caisses en bois.

Plus tard, il est recommandé de placer un lit de terre de compost, car cela donnera les nutriments nécessaires à la plante et améliorera la rétention d’eau. On peut le préparer directement à la maison avec des déchets organiques (os, carapaces, viande, produits laitiers, etc.) ou acheter du compost prêt à l’emploi.

Enfin, nous recouvrons à nouveau de terre et d’eau.

Des graines

En cas de penchement vers les graines, il faut faire un trou dans le sol de deux fois sa taille et placer jusqu’à 3 graines. C’est pourquoi les lits de semence sont très pratiques, car ils ont la proportion idéale. Plus tard, il faudra les recouvrir à nouveau de terre sans trop appuyer. Il est important que le sol ne soit pas compacté pour que la plante se sente libre et commence à pousser.

Une fois les graines germées, il est temps de les repiquer dans leur nouvelle demeure (terre, tiroir ou pot). Pour effectuer le changement, vous devez d’abord labourer un peu le sol autour de celui-ci pour qu’il se desserre et insérer délicatement le transplanteur ou vos doigts au fond pour maintenir fermement la racine et obtenir un mouvement.

Pour savoir que la plante est prête à être repiquée, il faut apprécier une tige et ses premières jeunes feuilles, ce qu’on appelle un semis.

5. Soins généraux pour la croissance du jardin urbain

  • Quand ils sont déjà repiqués, il faut arroser quotidiennement. Il est recommandé très tard le soir ou avant le lever du soleil, afin que le sol soit bien hydraté et que le soleil n’évapore pas l’eau aussi rapidement.
  • Avant le repiquage, le sol doit être fertilisé ou fertilisé. Par la suite, il doit être fait toutes les trois ou quatre semaines, bien que cela dépende du type de culture. La recommandation est qu’ils contiennent de l’azote, du phosphore et du potassium et qu’ils soient à libération rapide, car lorsqu’ils grandissent, ils doivent se nourrir plus rapidement.
  • Il faut aussi récolter fréquemment. Cela signifie que dès qu’il y a assez de nourriture, il faut l’enlever, car la plante dépense beaucoup d’énergie pour la garder fraîche.
  • Concernant le climat, l’important est de protéger le verger du froid, de la pluie ou du vent intense ; et cela peut être fait avec du plastique, du papier journal ou du carton.
  • Enfin, vous devez vous occuper des ravageurs et des maladies. Pour les premiers, on peut utiliser des insecticides naturels ou les retirer à la main.

Maintenant que nous savons comment faire un jardin urbain chez nous, il ne reste plus qu’à choisir les aliments que nous consommons le plus, acquérir les graines à semer et créer notre propre espace.

La meilleure chose est que nous aurons non seulement une place de produits naturels, mais aussi la possibilité de nous rapprocher de la nature.





Laissez-nous votre commentaire

Laisser un commentaire