Comment faire un jardin médicinal ?


Dans les temps anciens, les plantes étaient largement appréciées pour leurs propriétés curatives, qui visaient à soulager l’inconfort physique ou émotionnel, comme l’indigestion ou l’anxiété, à aider à la cicatrisation des plaies ou à calmer l’irritation et l’inflammation de la peau. Et, heureusement, cet intérêt a été récupéré chez les gens. De plus en plus de personnes décident d’avoir un jardin médicinal, ce qui leur permet de prendre soin de la santé de leur famille de manière naturelle.

L’avantage est que beaucoup de ces plantes ont également un usage culinaire, elles peuvent donc très bien être utilisées comme aromatisants pour des plats ou des condiments. Ainsi, les possibilités d’en profiter sont plus grandes ! Pour commencer ce projet, nous partageons cette fois comment mettre en place un jardin médicinal et les meilleures espèces à cultiver.

Que considérer dans la création du jardin médicinal?

Choisissez le lieu de placement

Comme tout autre jardin, il est important de choisir un site où il reçoit suffisamment de soleil. Il est recommandé qu’ils aient de la lumière au moins 6 ou 8 heures par jour. Cela les fera germer dans le temps prévu, forts et sains. De plus, nous devrons ajouter un substrat bien préparé, du compost et des engrais, qui fournissent les nutriments nécessaires à nos plantes.

Généralement, ces plantes ont des racines courtes, leur culture convient donc à tout type de jardin. Les options disponibles sont au sol, surélevées sur une table, portables, debout ou en pots. Ils sont tous faciles à installer, bien qu’ils offrent des avantages différents, en fonction de l’espace disponible dont nous disposons à la maison.

Définir les cultures à planter

Une fois que nous avons choisi l’endroit pour le jardin médicinal, il est temps de choisir nos plantes médicinales. La recommandation est toujours de les choisir en fonction des besoins de la famille, tant en matière de santé que de cuisine. Ensuite, nous passerons en revue quelques options utiles selon le corps ou dans la préparation des aliments :

Plantes bénéfiques pour le corps humain

Système digestif

  • Romero
  • Thym
  • demande
  • Menthe poivrée
  • Céleri

Système circulatoire

  • Gingembre
  • ce
  • Romero
  • Persil
  • Céleri

Système respiratoire

  • Vaporub
  • Basilic
  • Origan
  • Thym

Système urinaire

  • Céleri
  • ce
  • Persil
  • Coriandre
  • Thym

Système nerveux

  • Pasiflore
  • Mélisse
  • Lavande
  • Cédron
  • Basilic
  • Menthe poivrée

Pour son utilisation en cuisine

  • Thym: viande, volaille, légumes cuits, ragoûts, poisson, bouillons et soupes
  • Romero: viande, volaille (cuisine méditerranéenne), salades
  • demande: viande, volaille, salades, pâtisseries, bouillons et soupes
  • Menthe poivrée: viande, volaille, légumes cuits, salades, salsas (vinaigrette ou agrumes)
  • Origan: poisson
  • Coriandre: poissons, sauces, bouillons et soupes
  • Basilic: poissons, sauces (pâtes), salades
  • Céleri: bouillons, soupes, salades

Semer ou planter ?

Ici, il est temps de décider si nous voulons semer ou planter. La plantation est une bonne alternative si on a la patience que le jardin pousse petit à petit, sinon la plantation nous permettra d’exploiter immédiatement la récolte. Il convient de noter que le semis est moins cher, même si les graines peuvent ne pas germer si le sol n’est pas dans les conditions nécessaires ou si la graine est endommagée.

Le temps de germination d’une plante peut prendre environ 10 à 20 jours et, plus tard, il faut attendre qu’elle mûrisse pour les transplanter à leur place définitive. Dans le cas de la plantation, cela revient généralement plus cher, car cela consiste à acheter le plant déjà cultivé et à le déposer dans le sol. Bien que, comme déjà mentionné, le temps d’utilisation soit plus rapide.

Matériaux

Une fois le procédé choisi, il est temps de se procurer les matériaux, dans les deux cas nous aurons besoin de :

  • pelle de jardin
  • Fourche ou fourche de jardin
  • mandrin
  • signes indicateurs
  • Substrat (sol)
  • Lits de semence
  • bottes de jardin
  • Des bâtons de bois

Commencer!

Truie

Lors de la plantation, il est important de créer un mélange de tourbe et de terreau de compost. Nous plaçons la substance au fond des pépinières, laissons un trou au centre et enterrons la graine. S’il nous est difficile de l’introduire, nous pouvons utiliser les baguettes en bois. Ensuite, nous ajoutons plus de mélange pour finir de recouvrir. Si nous ne trouvons pas de mousse de tourbe, nous pouvons utiliser de la fibre de coco.

Nous pouvons également semer directement dans le sol, mais dans ce cas, il est recommandé de ne faire pousser que de grosses graines, car les racines auront suffisamment d’espace pour se développer. Il vaut mieux laisser les petits dans les pépinières afin qu’ils absorbent efficacement les nutriments dont ils ont besoin.

Enfin, des matériaux secs, tels que de l’herbe ou de la paille, doivent être placés à la surface des pépinières ou sur le sol pour protéger les semences des oiseaux et autres animaux. Dans le cas des pépinières, cela ne doit être fait que si nous les plaçons à l’extérieur.

Plantaire

Si nous avons décidé de planter, nous devons utiliser la terre noire et la mélanger avec de la terre de compost pour remplir l’espace où nous les placerons. Le compost est très important car, en plus d’être riche en nutriments, il favorise la production d’organismes bénéfiques pour les plantes. Avec l’aide de la pelle de jardin, nous faisons un trou dans le sol et déposons le mélange. Ensuite, nous appliquons une autre couche de terre pure compostée et y plaçons la plante.

Finir!

Une fois nos graines ou plantes recouvertes, il est temps d’arroser. Le plus important est que le sol reste bien humidifié (non inondé), car c’est ce qui transportera les nutriments du sol à la racine. Pour éviter que l’eau ne s’évapore rapidement, il faut arroser avant le lever du soleil ou au coucher du soleil.

Pour arroser en continu sans saturer la plante, on peut vérifier l’état du sol en y trempant un doigt. S’il ressort avec des résidus, cela signifie que le sol est encore humide et qu’il vaut mieux reporter l’application.

Par la suite, vous devez attendre quelques jours pendant que la graine germe ou que la plante est attachée à sa nouvelle maison. Une façon de savoir que notre plante ne s’adapte pas est si sa vigueur a été réduite, si la croissance s’est arrêtée, si les feuilles ont l’air ridées ou ont un aspect jaune, mais cela peut être évité avec un bon traitement du sol.

Dans le cas des graines, elles doivent être repiquées dans un pot ou dans le sol lorsqu’elles ont atteint une certaine hauteur et qu’elles ont leurs premières feuilles. Cette première étape de son développement porte le nom de semis.

Conseils d’experts pour un jardin médicinal réussi

Utilisez-les pour protéger votre jardin

Si nous ne voulons pas un jardin uniquement pour les plantes médicinales et aromatiques, nous pouvons aussi les combiner avec des légumes. Ils sont très efficaces pour éloigner les insectes nuisibles. Et pas seulement pour ça ! Selon les associations végétales, celles-ci servent aussi à attirer des organismes bénéfiques, à stimuler la croissance ou à améliorer le goût des cultures. Il suffit de les placer autour du jardin ou de les intercaler.

Faire un guide de culture visuel

Si, par contre, nous ne voulons que notre jardin médicinal, la recommandation est de faire un guide visuel de nos plantes. Nous pouvons y inclure ses propriétés et ses avantages, afin que toute la famille sache comment les utiliser. Nous pouvons également ajouter les dates de plantation et de culture afin de les faire tourner à chaque saison et de mieux utiliser la terre.

Préparez de délicieux thés

Une fois que nous avons nos plantes matures, il suffit de ramasser quelques feuilles, de faire bouillir une tasse d’eau et d’y placer 4 ou 5 morceaux pour qu’elle acquière la saveur. Il est important de le laisser reposer environ 10 minutes avant de boire notre infusion. Si nous voulons sucrer naturellement, nous pouvons appliquer un peu de miel.

C’est aussi une bonne technique si nous avons un rhume. Nous répétons la procédure, avec des feuilles de menthe, de menthe ou de vaporub, et ajoutons une cuillère à café de citron et une autre de miel. Nous verrons des améliorations instantanément!

Pommades et aromathérapie

Nos plantes vous seront également très utiles en massage ou pour profiter un moment de l’aromathérapie. Il vous suffit de retirer 5 feuilles de la plante choisie, de l’écraser dans un mortier, de la placer dans un récipient en verre puis d’ajouter de l’huile d’olive extra vierge. Enfin, tout est agité et le couvercle est mis en place. Nous le laissons, bien fermé, dans un coin sec et sombre pendant deux semaines, et après ce temps nous pouvons utiliser notre huile.

Comme nous pouvons le voir, un jardin médicinal nous aidera à restaurer notre santé de manière naturelle et efficace, en plus de compléter notre alimentation avec de délicieux arômes et saveurs. Il s’agit simplement de choisir les plantes qui nous plaisent le plus et de tester leurs bienfaits.

Laissez-nous votre commentaire

Laisser un commentaire