Comment construire un jardin surélevé ?


Si nous avons décidé de démarrer un projet de jardin, mais que nous ne savons pas très bien où le placer, une bonne option peut être un jardin surélevé. Ceux-ci se caractérisent par le fait qu’ils sont soutenus par une table ou une autre plate-forme, ce qui offre de grands avantages lors de la culture et de la collecte des aliments. D’une part, il est très confortable, car nous n’avons pas besoin de nous accroupir ou de nous pencher pour effectuer des tâches de jardinage et, d’autre part, ils réduisent l’attraction des nuisibles car ils ne sont pas directement sur le sol.

Ce qui précède le rend à son tour très pratique pour les personnes souffrant de maladies, d’affections ou d’autres capacités, leur offrant une plus grande autonomie lors de l’entretien de leur jardin. Cependant, il faut savoir qu’avoir un jardin surélevé nécessite d’avoir un espace moyen à grand et de placer des protections en hiver -surtout s’il est à l’extérieur de la maison-, ce qui peut augmenter un peu son coût d’installation.

Pour le reste, c’est une alternative idéale si nous recherchons un jardin facile à créer et que nous voulons profiter d’une plus grande variété de plantes et de légumes pour notre consommation. Ensuite, nous partageons comment installer un jardin surélevé et effectuer une plantation correcte.

Comment construire un jardin surélevé ? : étape par étape

Matériaux

  • 1 triplay 1 mx 60 cm
  • 4 polines (8 cm x 8 cm) 62,5 cm
  • 2 planches (2 cm d’épaisseur) 1 mx 19 cm
  • 2 planches (2 cm d’épaisseur) 60 cm x 19 cm
  • 2 duelles (2 cm grosor) 96 cm x 6 cm
  • 2 douelles (épaisseur 2 cm) 60 cm x 6 cm 4 bois
  • 20 clous 1 ½”
  • 20 clous 2 ½”
  • Marteau

1. Couper le bois

Le jardin surélevé fait la hauteur d’une table, c’est pourquoi on l’appelle aussi table de culture. Les mesures recommandées sont pour qu’il ait une taille et une profondeur optimales, bien que cela puisse varier en fonction de l’espace disponible. Certaines planches ont déjà les mesures exactes, sinon, nous devons demander à un expert de les couper aux mesures dont nous avons besoin.

Il est important que nous construisions une structure en bois, car c’est un matériau qui aide à mieux conserver la température, favorise le drainage de l’eau et améliore la respiration du sol ou du substrat.

2. Créez le cadre

Une fois que nous avons coupé le bois, il est temps de façonner la base ou le cadre du tiroir. Pour ce faire, nous plaçons le contreplaqué sur le sol et sur les côtés nous installons les douves. Pour les fixer, nous devons utiliser des clous de 1 ½ “. Nous martelons ce qui est nécessaire jusqu’à ce que la structure soit ferme.

3. Mettez les jambes

Préparez le cadre, il est temps d’ajouter les jambes. Nous avons placé les pannes dans les coins et placé des clous de 2 ½” pour les maintenir. Pour les empêcher de bouger, il est possible de les immobiliser avec le pied et de commencer à marteler. Le clou doit percer le coin du plancher (cadre), puis nous utilisons un autre clou de 2 ½ po pour traverser l’autre coin du cadre, le montant et le contreplaqué. Cette séquence doit être répétée avec toutes les jambes.

4. Relevez la table et finissez de placer les poteaux

Une fois que nous avons les poteaux superposés, il est temps d’ériger la table et de finir d’ajuster les pieds. Les poteaux restent au sol et on place un clou dans chaque coin (de haut en bas). Celui-ci doit percer le contreplaqué et atteindre le pied pour le fixer. Au final, nous confirmons que tous les clous sont bien enfoncés dans le bois afin qu’il ne s’effondre pas lorsque nous commençons à planter les cultures.

5. Complétez le tiroir


Au terme de ce qui précède, il est temps de donner de la profondeur au tiroir. Pour la longueur, nous utilisons des planches de 60 cm x 19 cm ; Nous tenons le bois avec notre avant-bras, en l’empêchant de bouger, et nous plaçons les clous perpendiculairement jusqu’à ce qu’ils transpercent la planche et le contreplaqué. Nous répétons la même chose sur l’extrémité parallèle et vérifions à nouveau que les clous sont bien fixés.

Ensuite, on ferme le tiroir en utilisant les planches de 1m x 19cm sur les deux derniers côtés. Pour faciliter l’installation, nous avons d’abord pré-cloué les quatre coins, puis mis la planche en place pour finir de clouer les clous de 2 ½ po dans les deux planches.

En cas d’espace réduit, nous pouvons modifier les dimensions du tiroir. Les mesures peuvent mesurer 1,15 m de long sur 0,60 m de large et 30 cm de profondeur.

6. Protégez le verger

Une fois armé, il ne reste plus qu’à couvrir le jardin. Nous formerons une serre en la recouvrant de plastique, afin que les plantes résistent aux saisons les plus froides ou celles avec beaucoup de vent et de pluie. Il est recommandé de commencer à agrafer le plastique par les coins et de faire le tour du verger petit à petit jusqu’à ce que la caisse soit entièrement recouverte.

Il est également possible de couvrir la surface avec de l’herbe sèche ou un peu de paille. Ainsi, les oiseaux et autres animaux ne déracineront pas les plantes et n’emporteront pas les graines. Lorsque la plante commence à pousser, il ne s’agit que d’enlever la couche, bien que si elle reste là, rien ne se passe non plus.

7. Il est temps de planter !

La première étape consiste à ajouter de la terre de compost jusqu’à ce qu’elle soit pleine. Il suffit de laisser 5 cm libres en surface pour pouvoir enterrer les plantes.

  • Nous utilisons une pelle de jardin pour ouvrir plusieurs trous dans le sol et y mettre les graines ou les semis.
  • Nous couvrons les trous et aplatissons un peu avec nos doigts. Le sol ne doit pas être tendu pour que les nutriments pénètrent bien et que la plante pousse librement.
  • Au sommet, nous étendons une légère couche d’engrais. Cela aidera à maintenir une bonne activité microbienne, apportera à la plante les nutriments nécessaires et favorisera une bonne absorption de l’eau.
  • Les dix premiers jours nous arrosons abondamment pour favoriser la germination des graines. Bien sûr, nous ne devrions pas inonder la terre. En été, il est préférable d’arroser quotidiennement et en hiver tous les deux ou trois jours.
  • Si nous décidons de planter des plants, il est seulement important de vérifier qu’ils ont bien réagi à la greffe. C’est-à-dire qu’elles sont vigoureuses et avec une belle couleur sur leurs feuilles. Bientôt, nous pourrons commencer à consommer ses fruits.

Bien qu’il soit possible que la construction d’un jardin surélevé prenne environ une heure, c’est une solution efficace si nous voulons l’avoir à portée de main et sans l’usure que pourrait signifier un jardin plus conventionnel.

De plus, il peut être aussi grand ou petit que l’on veut, pouvant s’adapter sur une terrasse. Il suffit de s’assurer qu’il est dans un endroit suffisamment ensoleillé et de semer les graines ou de cultiver selon nos préférences et en tenant compte de la météo de la saison dans laquelle nous nous trouvons.

Laissez-nous votre commentaire

Laisser un commentaire