15 conseils de jardinage pour les débutants


Nous avons tous rêvé d’avoir un splendide jardin qui, en plus d’embellir notre maison, sert de refuge lorsque le stress nous submerge. Le manque d’expérience ne doit pas nous décourager ! Le jardinage est un art qui demande du dévouement et des connaissances spécifiques, mais qui s’apprend lentement.

Pour cette raison, et dans le but d’aider les personnes qui se sont immergées dans ce monde magique jusqu’à présent, nous avons décidé de compiler les conseils de jardinage suivants pour les débutants. Nous espérons qu’ils seront d’une grande aide.

1. Tout d’abord, vous devez définir la fin du jardin

Un jardin permet de planter des fleurs aux mille couleurs, de créer des espaces propices aux loisirs et de cultiver des légumes. Pour cette raison, dès le début, il est nécessaire de définir la fonction qu’il va remplir et de délimiter clairement les zones destinées à chaque objectif.

De cette façon, nous saurons clairement ce que nous voulons et il nous sera beaucoup plus facile de visualiser comment nous allons le construire. Si le budget le permet, il vaut la peine de faire appel aux services d’un paysagiste pour nous aider à la conception. Ainsi, nous obtiendrons un mélange parfait entre les couleurs, les hauteurs et les emplacements.

2. Évaluer le climat de la région

Avant d’acheter les plantes, nous devons connaître en profondeur les conditions climatiques de la zone dans laquelle nous avons l’intention de développer notre jardin (chaud, désertique, tropical, humide, froid, etc.). Ainsi, lors de la visite de la pépinière, nous pourrons choisir, avec les conseils de professionnels locaux, des fleurs, des buissons, des herbes et des arbustes qui s’adapteront vraiment au climat dans lequel ils seront plantés.

À cet égard, nous ne pouvons ignorer les soi-disant microclimats, qui font référence au climat spécifique de zones beaucoup plus petites. Par exemple, le microclimat d’un endroit qui reçoit du soleil toute la journée n’est pas le même que celui sous un arbre feuillu.

3. Tenez compte de l’intensité de la lumière

Toutes les plantes ont besoin de lumière pour vivre, bien qu’en quantités et intensités différentes. Par exemple, même si l’étiquette d’un certain buisson indique qu’il est destiné à l’extérieur, il peut ne pas supporter une exposition directe au soleil pendant une longue période, ou il peut ne supporter qu’une lumière diffuse du soleil, comme c’est le cas des orchidées.

Pour cette raison, avant de semer une plante, nous devons bien lire les instructions à cet égard ou demander conseil à la pépinière où nous les avons achetées. Ainsi, nous garantissons son emplacement à l’endroit parfait.

4. Évaluer le substrat ou le terrain

Il y a des plantes qui ont besoin de plus de terres sablonneuses et drainées pour vivre, comme les cactus ; d’autres, comme les héliconias, préfèrent les sols plus argileux et humides. C’est-à-dire : chaque type a besoin d’un substrat spécifique.

Par conséquent, avant de planter, nous devons connaître le type de sol de notre jardin et le recouvrir de compost organique. De cette façon, nous fertilisons naturellement et favorisons l’activité biologique dans le sol, ce qui donne des plantes plus saines. La même logique s’applique aux plantes que nous plantons en pots.

5. Arrosez les plantes à la bonne fréquence

La plupart des jardiniers débutants pensent que plus ils appliquent d’eau à leurs plantes, plus elles pousseront vite et en bonne santé. Grave erreur. Toutes les plantes n’ont pas besoin de la même quantité d’eau pour vivre.

Habituellement, les plantes d’extérieur doivent être arrosées au moins une fois par semaine, mais le cycle peut varier en fonction des espèces, des conditions météorologiques et des niveaux d’évaporation présents dans la zone où nous avons le jardin. Par conséquent, il est prudent de demander les meilleurs conseils à cet égard au magasin Home Depot le plus proche avec un jardinier associé.

Dans tous les cas, rappelons que l’irrigation se fait au sol et non directement sur les feuilles ou les fleurs des plantes. Cela les rend sujets aux parasites et à la pourriture.

6. Fertilisation appropriée

Une autre erreur courante commise par les débutants est de fertiliser les plantes qui viennent d’arriver de la pépinière. Il n’y en a pas besoin. Habituellement, ceux-ci viennent déjà bien fertilisés. La chose la plus prudente est d’attendre qu’ils se stabilisent et s’adaptent à leur nouvelle maison, ou d’attendre la première greffe en pot.

Sinon, chaque plante a besoin de différents types d’engrais.

7. Taille fréquente

Si nous voulons voir nos plantes en bonne santé, nous devons les tailler avec une certaine fréquence pour éliminer les éléments qui empêchent le passage de la lumière du soleil dans tout le jardin ou affectent son développement normal (fleurs endommagées, fruits pourris ou branches sèches, cassées et malades) .

N’oublions pas que la taille spécifique varie d’une espèce à l’autre ; par conséquent, nous devons nous en informer.

8. Acquérir les outils de base

Être un bon jardinier consiste en partie à acquérir et à sélectionner correctement les outils et les ustensiles pour prendre soin de notre jardin. Certains des ustensiles de base que nous devons avoir sont :

  • Pelle (différentes tailles pour différents types de jardin et pots)
  • Râteau
  • Sécateurs et débroussailleuses
  • Ciseaux de jardinage
  • branches coupées
  • Un tuyau d’irrigation et des gicleurs
  • pots et contenants
  • Gants
  • Vêtements de travail

Avec ces outils et ustensiles, nous pouvons effectuer les tâches de base du jardinage, typiques de ceux qui, jusqu’à présent, débutent dans cet art. Au fil du temps, nos connaissances augmenteront, ainsi que nos besoins en équipement.

9. Tenir compte de la hauteur des plantes

Lors de la plantation de nos plantes, nous devons garder à l’esprit la hauteur de chacune d’entre elles, afin que lorsque les plus grandes poussent, elles ne privent pas les plus petites de lumière, les faisant mourir. Ou au contraire, planter sans tenir compte de l’excès de soleil pour certains.

10. Stockage des semences

L’une des meilleures astuces de jardinage consiste à stocker les graines, les tiges et plus encore dans des bocaux propres et dans des endroits secs. Cela les empêche de germer d’eux-mêmes.

11. Laisser les insectes vivre dans le jardin

Tous les insectes ne sont pas nuisibles. Certains, comme les abeilles et les papillons, pollinisent les fleurs ; D’autres peuvent être nocifs s’ils se produisent trop.

De même, les vers, bien qu’ils ne soient pas à proprement parler des insectes, apportent des nutriments au sol par leurs excréments, aèrent le sol et contrôlent son pH.

En ce sens, il y a beaucoup plus d’animaux qui sont bénéfiques pour notre jardin. Nous devons veiller à leur préservation.

12. Méfiez-vous des racines

Il existe des plantes dont les racines peuvent se propager à travers le sol, empêchant la croissance de celles qui se trouvent à côté d’elles et affectant même les murs. La chose la plus prudente est de les planter dans des conteneurs ou dans des endroits éloignés où ils ne causent aucun dommage.

13. Soins lors de la transplantation

Beaucoup de débutants en jardinage commettent une grave erreur lors de la transplantation de plantes nouvellement achetées. Ceux-ci viennent généralement dans un pot. Le jardinier inexpérimenté les enlève simplement de là et les insère immédiatement dans le trou précédemment creusé. Cela peut amener les racines à s’enrouler les unes autour des autres et à ne pas se développer, entraînant la pourriture due à l’arrosage.

L’idéal lors de leur repiquage est de prendre les racines, très soigneusement, de l’intérieur vers l’extérieur jusqu’à ce qu’elles prennent leur place naturelle. Cette étape est essentielle, surtout dans les cas où la plante est restée trop longtemps en pot.

14. Méfiez-vous des nuisibles

Il est important d’inspecter périodiquement les feuilles et les tiges des plantes à la recherche de parasites ou de champignons nuisibles. En cas de détection, nous devons couper les parties affectées et les brûler ou les jeter dans des conteneurs fermés afin qu’elles soient enlevées par l’organisme compétent. Si le problème persiste, nous n’avons pas d’autre solution que d’appliquer immédiatement un produit spécialisé, de préférence naturel ou recommandé par un expert en la matière.

15. Gardez un agenda des plantes

Une fois le jardin planté, il est important de consolider une liste des plantes que nous avons dans un seul agenda, en notant leur période de floraison, la fertilisation, la taille et d’autres informations importantes pour leur entretien.

Ces 15 conseils de jardinage pour les débutants seront d’une grande aide pour se lancer dans ce bel art. Idéalement, bien sûr, nous devrions commencer à étudier tout ce que nous pouvons sur le jardinage et la botanique, afin d’ajouter des connaissances théoriques à la pratique et devenir des experts dans le domaine.

Pour compléter le jardin idéal, il est recommandé de revoir les compléments à la faune du jardin, c’est-à-dire les meubles d’extérieur spéciaux ou les barbecues. Un autre exemple est l’éclairage qui donne à notre jardin un aspect tout aussi impressionnant de jour comme de nuit.

Laissez-nous votre commentaire

Laisser un commentaire